Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Mieux gérer les dépenses en couple, sans se disputer

argument couple
fizkes - Shutterstock
Partager

L’argent est une des premières causes de conflit dans le couple. Question d’autant plus critique lorsque les fins de mois sont difficiles. Quelques conseils pour mieux gérer les dépenses en couple, sans se disputer.

En temps de crise, il peut s’avérer aussi difficile de gérer le budget familial que de résoudre la quadrature du cercle. Mais certains couples sont confrontés à ce genre de difficultés quel que soit le contexte économique. D’où le problème vient-il ?

Prendre en compte le bien-être de son conjoint

Marc et Sabine vivent actuellement cette situation. Ils n’arrivent pas à se dépêtrer de leurs découverts bancaires réguliers et s’en rejettent mutuellement la responsabilité. « Sabine ne comprend pas que l’abonnement à son club de gym et ses virées shopping régulières grèvent largement notre budget », regrette Marc, qui estime que c’est du « gaspillage ». Et Sabine d’accuser à son tour son mari de dépenser « beaucoup d’argent » dans des « dîners au resto entre copains ». « Dîners auxquels tu participes », ajoute-t-il, fâché.

Marc souhaiterait, entre autres, mettre un peu plus d’argent de côté pour les vacances, et particulièrement pour des séjours à la montagne, qu’il apprécie énormément. « Chacun ses plaisirs ! », lance Sabine, agacée. À ce stade, chacun pense à ses propres plaisirs sans prendre en compte le bien-être de l’autre. Le bien-être de l’autre : voilà qu’ils se rendent compte qu’ils l’ont mis entre parenthèses alors qu’il faisait partie de leur projet de couple. Ils réalisent aussi que chacun tire la couverture à soi et souhaite tenir la barre. Tentation redoutable !

Un plan de vie à long terme et une révision annuelle du budget

Pour surmonter leurs désaccords, Sabine et Marc vont devoir d’une part réactiver ce désir d’être à l’écoute l’un de l’autre et, d’autre part, planifier un tant soit peu leur avenir financier. Ils devront aussi se poser personnellement des questions fondamentales concernant leurs rêves et leurs craintes : quelle serait, idéalement, leur vie dans cinq, dix ou vingt ans ? Envisagent-ils l’achat d’une maison ou d’un appartement ? Quel genre de vie rêvent-ils d’avoir ? Craignent-ils pour les études de leurs enfants ? Pour leur retraite ?

Ensuite, il leur faudra déterminer leurs buts en tenant compte des réponses aux questions précédentes. Puis partager ensemble ces attentes afin d’élaborer leurs perspectives d’avenir. Un plan à long terme, même s’il n’est que prévisionnel, aidera à atteindre les objectifs. Une révision annuelle du plan financier, lors d’un bilan conjugal par exemple, viendra recadrer les propositions de départ. Cette façon d’opérer, même si elle ne résout pas toutes les difficultés, aidera grandement à baliser le chemin.

Marie-Noël Florant