Aleteia
Mercredi 28 octobre |
Saint Jude

Une méthode surprenante pour faire son examen de conscience

By Nadino/Shutterstock

Edifa - Publié le 11/06/20

Il peut parfois être difficile et pénible d’énumérer ses péchés lors de son examen de conscience. Pour mieux les percevoir, pourquoi ne pas commencer par reconnaître ses bonnes actions et rendre grâce pour l’action divine dans sa vie ?

Entre nos emplois du temps souvent surchargés et la crainte d’avoir une – trop – longue liste de péchés à reconnaître, il n’est pas toujours évident de faire son examen de conscience ! Et si une clef pour y arriver consistait à le pratiquer… dans la louange ? C’est en effet dans la lumière, l’action de grâce pour les bienfaits de Dieu, qu’on peut le mieux percevoir ses misères, ses résistances et ses refus à l’amour, et non dans une culpabilité accusatrice. On appelle cette méthode la confession dans la louange.

Remercier le Seigneur pour mieux voir ses péchés

Saint Ignace le suggérait dans ses Exercices, prenant comme premier point l’action de grâce (Ex. Spir. n°43) :

« Seigneur, je veux d’abord Te remercier parce que Tu m’as aidé, j’ai pu me rapprocher de telle personne, je me sens plus serein, j’ai dépassé un moment difficile, j’ai pu mieux prier ».

Remercier Dieu pour ce qu’on est, pour son don, sous forme de dialogue, de prière, de louange, c’est reconnaître ce qui maintenant donne de la joie. On est content de telle ou telle chose, passée ou présente. Il est important qu’elles émergent devant le Seigneur car on reconnaît ainsi et rend grâce au Seigneur pour sa bonté et sa miséricorde. On n’en verra que mieux, alors, tous ses manquements à l’amour.

Luc Adrian 




Lire aussi :
Le jour où Jorge Bergoglio a vécu la « confession de sa vie »

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
confessionconsciencelouangeSpiritualité
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
Afficher La Suite