Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconAu quotidien
line break icon

Conflits dans le couple : vaut-il mieux esquiver ou affronter ?

KŁÓTNIA MAŁŻEŃSKA

Shutterstock

Edifa - Publié le 21/05/20

La confrontation et les conséquences qu’elle peut engendrer font peur. Accepter l’affrontement peut pourtant être bénéfique pour un couple, à condition de suivre quelques règles de base.

« Avec mon épouse, nous sommes souvent en situation conflictuelle, confie Édouard, et je ne supporte plus ces scènes qui nous épuisent et nous laissent pantelants et déçus. Lorsque nous ne sommes pas d’accord, je préfère arrêter la discussion, ce qui fâche encore plus ma femme. Et aujourd’hui, je crains que nous ne nous soyons trompés en choisissant de nous marier ». Ce que vit Édouard, de nombreux couples le vivent également.

En regardant plus précisément à la fois les éléments déclencheurs, le déroulement et les ressentis de ces conflits destructeurs, il apparaît que ces derniers surviennent lors de confrontations d’idées, de sentiments, d’intentions antagonistes entre ces époux. Celui qui baisse pavillon chaque fois que cette situation se présente, le fait car il se sent incapable de soutenir la discussion et d’affronter la situation. Il se sent en danger et préfère esquiver. Est-ce pour autant une bonne attitude à avoir face aux conflits ?

Les bienfaits des conflits en couple

D’aucuns pourraient penser que c’est là une attitude de sagesse. Mais il ne faut pas s’y tromper : si la fuite évite le conflit ouvert, elle n’éradique pas l’opposition qui reste alors latente, continuant en sous-marin à empoisonner les relations. Ce conflit tellement redouté est-il toujours à éviter ? Ne pourrait-il pas être une occasion de prendre en compte l’individualité de son conjoint ? Une façon de lui témoigner le respect que suscite son amour ?




Lire aussi :
Couple : se disputer sans trop blesser l’autre

Il ne faut pas craindre d’exposer ses oppositions : cela permet à chacun d’exister tel qu’il est. À condition de se poser les bonnes questions, et de connaître les règles pour ne pas trop blesser l’autre. Lors de ces confrontations, il est important de se poser cette question : « Est-ce que je sais distinguer les différents sentiments qui m’animent (la crainte de ma propre agressivité qui pourrait blesser mon conjoint, mon entêtement personnel…) de la question de fond ? » Une insatisfaction non partagée dans un ou plusieurs domaines risque fort de créer de l’animosité !

Quelques règles à suivre avant d’oser la confrontation

Avant d’oser la confrontation, il faudra donc d’une part admettre qu’on souffre de ces situations d’opposition (et le dire à son conjoint), et d’autre part accepter l’idée que celles-ci ne vont pas faire mal.

Pour cela, il sera nécessaire de respecter quelques règles de base : parler à la première personne (« J’ai ressenti », « Je préfère »…) et faire preuve d’une écoute active, c’est-à-dire en mettant l’accent sur la satisfaction mutuelle des besoins. À l’instar de Moïse (Dt 4, 30), il faut oser affirmer que la proximité harmonieuse est la conséquence de la véritable écoute réciproque.

Marie-Noël Florant


WEB 3 COUPLE-ARGUMENT

Lire aussi :
Couple : la phrase magique pour mettre un terme à une dispute

Tags:
conflitCoupleMariage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite