Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
home iconAu quotidien
line break icon

Ne vous couchez pas sans dire ce mot à Dieu et à vos proches

SLEEPING

Shutterstock | Amelia Fox

Edifa - Publié le 27/04/20

Même la pire des journées n'est jamais complètement noire. Si vous y prêtez attention, vous pourrez découvrir chaque soir au moins un motif de joie, une occasion de dire "merci".

Quoi qu’il vous arrive dans votre vie, ne terminez jamais une journée sans dire au moins un « Merci ! » au Seigneur et à vos proches. Mais pas un « merci » lancé en l’air, dans le vague, juste pour le principe. Un vrai « merci » pour quelque chose de précis. Un « merci » du fond du cœur.

Découvrir les raisons de dire « merci », c’est facile !

Apprendre à un enfant à dire merci au Seigneur, c’est l’inviter à regarder ce qui a été beau et bon dans sa journée : ce qui lui a été donné et ce qu’il a donné. Bien sûr, il faut aussi lui apprendre à voir et à nommer son péché pour en demander pardon. Mais il ne faut pas oublier cet autre « examen de conscience », aussi important que le premier, qui consiste à examiner ce qui a été positif.

Dire « merci », c’est faire acte d’humilité. Le dire, c’est reconnaître tout l’amour qui a été reçu durant la journée. Remercier le Seigneur, c’est reconnaître que sans Lui rien ne peut être accompli. La Vierge Marie n’hésite pas à louer le Seigneur pour les grandes choses qu’Il accomplit en elle et par elle : « Le Seigneur a fait pour moi des merveilles, saint est son nom ! »


Woman Smiling

Lire aussi :
S’exercer à la gratitude avec la règle des 3R

Plus on dit « merci » et plus on découvre de raisons de le dire. Tentez l’expérience : un soir où vous vous sentez vraiment découragé, écrasé par les difficultés, sans aucune envie de louer le Seigneur, essayez de trouver juste un tout petit « merci ». Il y a fort à parier qu’après ce « merci », un autre surgira, puis un autre… C’est un peu comme lorsqu’on commence à regarder les étoiles, une nuit où le ciel chargé de nuages semble désespérément obscur. En cherchant bien, on finit par trouver une petite étoile, puis deux, trois, dix… et le ciel ne paraît plus aussi sombre.

Prier pour ses proches, c’est dire « merci » pour eux

En remerciant le Seigneur pour ses proches, pour ce qu’ils font de bien, libère de l’amertume et de la jalousie. Il est bon que les prières familiales comportent des temps de louange où tout le monde remercie le Seigneur les uns pour les autres. S’il est important qu’un enfant apprenne à voir ce qu’il a fait de bien dans la journée, il est tout aussi important qu’il soit attentif à ce qui est beau chez son frère, sa sœur ou chez ses parents.




Lire aussi :
Une idée pour initier les enfants à la prière d’intercession

Et pourquoi ne pas en profiter pour leur dire « merci » ? Merci à maman qui a été aidé à faire les devoirs, merci à papa qui a fait la vaisselle, merci à l’enfant qui a mis le couvert pour le dîner, merci au conjoint qui s’est occupé du bain des enfants…

Dire « merci », c’est tourner son regard vers la Résurrection

Lorsque les enfants ou les adultes sont confrontés à la souffrance – la leur ou celle d’un proche – il peut leur paraître scandaleux de louer le Seigneur. Ils ne pourront dire « merci », dans la Foi, que s’ils comprennent que dire « merci », ce n’est pas nier la souffrance ni s’en évader. C’est l’offrir, comme Jésus sur la Croix, en sacrifice d’action de grâce. Dieu en Jésus sur la Croix a voulu expérimenter toute l’angoisse des hommes aux prises avec le scandale du mal. On ne pourra louer en vérité que lorsqu’on aura appris à passer par un ravin de ténèbres et découvert que le Seigneur y est passé avant.

La louange chrétienne est profondément réaliste. Elle ne se contente pas des apparences mais se rend attentive à la réalité invisible du Royaume déjà présent. Imaginez qu’en plein été, vous vous trouviez enfermé dans une pièce hermétiquement close. Les apparences vous laissent croire qu’il fait nuit. Mais si vous êtes attentif à la petite rai de lumière sous la porte, vous pressentez que dehors brille un soleil éclatant. Ainsi en est-il de vos « mercis » qui tournent vos regards vers les petites lueurs annonciatrices de l’éternelle Lumière.

Christine Ponsard +


merci

Lire aussi :
L’arbre de gratitude, un bel outil pour apprendre à dire « merci »

Tags:
ÉducationEnfantsFamillegratitudemerciPrière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Mathilde de Robien
Délicieuses perles d’enfants (1/8) : les gais...
Matteo Farina; Chiara Badano, Carlo Acutis
Marzena Devoud
Ils n'ont pas attendu d'être adulte pour être...
Afficher La Suite