Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les cinq clés d’une éducation réussie selon saint Jean Bosco

FAMILY, HAPPY, OUTDOOR
Liderina | Shutterstock
Partager

Le 31 janvier, nous fêtons saint Jean Bosco, appelé aussi Don Bosco. Éducateur hors pair, ce prêtre italien fondateur de l’ordre des Salésiens a mis en œuvre une pédagogie qui n’a rien perdu de son actualité.

Jean Bosco naît près de Turin en 1815. Orphelin de père à l’âge de deux ans, il est élevé avec tendresse et énergie par sa mère. Afin de pouvoir poursuivre ses études, il exerce de nombreux petits métiers. Devenu prêtre, il met en place des patronages pour les jeunes apprentis venus des campagnes, qui traînent, désœuvrés, dans les rues de Turin. Par la suite, il ouvre pensions et collèges (il y recevra le futur saint Dominique Savio). La Société salésienne est créée en 1854 pour poursuivre ces entreprises. À la mort de Don Bosco en 1888, son œuvre s’étend au-delà de l’Italie. Aujourd’hui encore, la pédagogie qu’il a mise en place reste d’actualité et peut servir de nombreux parents. Cinq choses à retenir de cette éducation.

1
Faire des enfants « d’honnêtes citoyens et de bons chrétiens »

La pédagogie de Don Bosco intègre toutes les dimensions de la personnalité : intellectuelle, technique, sportive, expressive, affective, spirituelle. Don Bosco voulait « faire d’honnêtes citoyens et de bons chrétiens ».

2
Booster la confiance en soi et dans les autres

Une pédagogie de la réussite : avec confiance, souligner les réussites et, en cas d’échec, stimuler les capacités à le dépasser. Redonner confiance en soi et dans les autres : « Sans affection, pas de confiance, sans confiance, pas d’éducation », affirmait sait Jean Bosco.

3
Faire découvrir aux enfants qu’ils sont aimés

Une pédagogie de l’amour : accueillir le jeune comme il est et désirer sa croissance, en lui manifestant une authentique affection.

4
Ne pas oublier le jeu et la joie

Le jeu développe, entre autres, le réalisme, l’observance de règles et la socialisation. « Qu’on donne ample liberté de sauter, courir et crier à cœur joie. La gymnastique, la musique, le théâtre, les sorties, favorisent la bonne santé, soit physique, soit morale », disait Don Bosco.

5
Avant tout et par-dessus tout une pédagogie de la grâce

Il faut conduire les enfants à vivre de la grâce, jusqu’à la sainteté. La réussite éducative est d’abord le fruit de l’amour gratuit de Dieu.

Marie-Christine Lafon

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]