Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Découvrez un moyen sûr pour aider un proche en détresse

FRIENDS
By Photographee.eu | SHUTTERSTOCK
Partager

Combien nous sentons-nous impuissants face à l’annonce d’une mauvaise nouvelle pour nos proches ! Comment pourrions-nous changer quelque chose pour les aider à se sentir mieux ?

En regardant l’Écriture, nous restons saisis par le décalage entre la petitesse et la simplicité des moyens que Dieu utilise et le déploiement de son amour. Quand Abraham intervient auprès de Yawhé, dans une prière audacieuse, en invoquant la présence éventuelle de 50 puis de dix justes dans la ville de Sodome, il obtient que Lot soit sauvé (Gn 19). Quand Israël part combattre les Amalécites, Moïse monte au sommet de la colline et là, quand il tient ses mains levées dans un geste de prière, son peuple l’emporte (Ex 17). Dans l’Évangile, comment ne pas évoquer les cinq pains et les deux poissons totalement dérisoires pour nourrir la foule et qui ont pourtant suffi à Jésus pour rassasier le peuple qui le suivait (Jn 6).

Quand Jésus apparaît à sœur Faustine, il demande la reproduction d’une image en lui confiant : « Je présente aux hommes un moyen par lequel ils doivent venir puiser les grâces à la source de la Miséricorde. Ce moyen, c’est cette image avec l’inscription « Jésus, j’ai confiance en Vous ! » À travers ces quelques évocations, nous voyons comment Dieu ne cesse d’intervenir dans l’histoire de l’homme pour lui redonner courage, le fortifier dans sa marche, lui montrer sa proximité, lui dire son amour, exaucer sa prière. Il choisit d’humbles hommes ou femmes qui mettent leur confiance en lui et se contentent des petits moyens à leur portée : prière d’intercession, chapelet, neuvaine, pèlerinage…

Le Seigneur écoute les humbles

Alors, même si cela nous paraît dérisoire face aux désastres qui nous sont relatés chaque jour, répondons généreusement aux invitations de l’Église à prier pour le monde, la paix, l’unité, et aux suggestions de l’Esprit dans le secret de notre cœur.

Restons dans la confiance, la fidélité à notre prière, implorons la grâce que Dieu ne cesse de vouloir répandre sur l’humanité, offrons ce que nous vivons de difficile, et soyons sûrs que Dieu entendra nos appels. « Car le Seigneur écoute les humbles, il n’oublie pas les siens emprisonnés.  » (Ps 69).

« La prière et les sacrifices sont des armes invincibles », a dit sainte Thérèse. Gardons bien présentes les Paroles de Jésus : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20). Utilisons donc nos petits moyens pour participer activement à l’avènement du Royaume.

Rolande Faure

Découvrez aussi les dix attitudes à cultiver pour être dans la joie :