Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Confiez vos proches au Père avec cette belle prière de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus

Mains ouvertes
Partager

Dans son évangile, saint Jean nous fait découvrir la prière de Jésus pour les siens, appelée aussi « prière sacerdotale ». Découvrez comment sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus l’a paraphrasée pour nous permettre de prier pour nos proches.

Comme le père de famille qui élève une prière pour ses enfants, Jésus prie pour ses disciples. Une prière que nous pouvons réciter pour confier nos proches au Seigneur.

Le chapitre 17 de l’Évangile selon saint Jean fait penser à un grand hymne liturgique. Jésus y apparaît dans toute sa dignité de Fils, conversant intimement avec Dieu, qu’il appelle Abba, terme peu utilisé dans le judaïsme. « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils, afin que le Fils te glorifie » (Jn 17, 1). Le Fils est venu pour faire connaître le Père au monde, c’est pour ceux qui L’ont accueilli dans la foi qu’Il prie. Ceux qui ont cru sont devenus enfants de Dieu.

« Je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux » (Jn 17, 9-10).

Suivre l’exemple de Thérèse de l’Enfant-Jésus

Chaque personne peut faire siennes ces paroles du testament de Jésus pour son époux ou son épouse, ses enfants et amis, ceux que le Seigneur nous confie. C’est ce qu’a fait Thérèse de l’Enfant-Jésus, maîtresse des novices sans en avoir le titre, sœur dévouée de deux missionnaires avec lesquels elle correspondait. Avec une certaine audace, elle a paraphrasé pour eux cette prière sacerdotale de Jésus. Se sentant missionnaire et prêtre dans l’âme, elle prie le Père en utilisant les mots de Jésus :

« Je Vous ai glorifié sur la Terre ; j’ai accompli l’œuvre que Vous m’avez donné à faire ; j’ai fait connaître votre nom à ceux que Vous m’avez donnés : ils étaient à Vous, et Vous me les avez donnés. C’est qu’ils connaissent que tout ce que Vous m’avez donné vient de Vous ; car je leur ai communiqué les paroles que Vous m’avez communiquées, ils les ont reçues et ils ont cru que c’est Vous qui m’avez envoyée » (Manuscrit C, 34 r).

Jacques Gauthier

Découvrez aussi douze paroles de sagesse de sainte Thérèse pour apprendre à aimer :