Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Des techniques toutes simples pour initier les enfants à la prière

Jeffrey Bruno - Aleteia
Partager

Mère Teresa disait : « Transmets la prière à ta famille, transmets-la à tes enfants. Enseigne-leur la prière. Car un petit qui prie est un enfant heureux. Une famille qui prie est une famille unie ». La prière familiale permet la croissance spirituelle de ses membres et la consolidation de leurs liens familiaux. Il ne suffit pas de vouloir l’instaurer au sein du foyer, il faut savoir s’y prendre.

La prière parents-enfants se fait plus facilement que la prière conjugale, car les enfants acceptent en général volontiers de prier avec leur papa et leur maman. Cette prière présente toutefois quelques difficultés, dont le risque de s’abstraire soi-même de la prière, de tomber dans la routine. 

Ces choses qu’il faut absolument apprendre aux enfants

Avant de prier avec ses enfants, il faut se rappeler qu’il ne s’agit pas « de faire faire sa prière » à David ou Sandrine, mais de prier vraiment avec eux, et que l’attitude éducative consiste à soutenir, suggérer, aider, tout en respectant la prière de l’Esprit saint dans le cœur des enfants. L’essentiel sera d’apprendre à ses enfants à se recueillir, à se mettre à l’écoute (fermer les yeux, penser à Jésus qui est dans leur cœur) puis leur apprendre à revoir leur journée, dire merci pour tout ce qui a été reçu éventuellement, demander pardon (attention aux suggestions facilement substitutives…). 

On peut utiliser la leçon de catéchisme de la semaine, répéter ensemble un verset d’Évangile, apprendre aux enfants à prier pour leurs amis, parents, professeurs, pour les malades et les personnes âgées qu’ils ont autour d’eux, pour les grandes intentions de l’Église et du monde. 

Laisser l’enfant prendre l’initiative

La conclusion peut se faire par une prière formulée, priée lentement, une dizaine de chapelet, quelques invocations aux saints et aux anges gardiens. La structure générale de la prière pourra rester sensiblement la même, mais il faut veiller à renouveler le contenu. 

De temps en temps, il est possible de faire préparer la prière par l’un ou l’autre enfant, faire la place au chant (les enfants aiment beaucoup chanter), à une attitude corporelle digne et expressive de la prière debout ou à genoux, mains jointes ou ouvertes, savoir varier selon les moments et les jours, mais exiger des enfants du sérieux et de l’attention. Quand les enfants grandissent, il faut les inviter parfois à prier seuls, pour qu’ils prennent l’habitude d’une autonomie responsable dans leur démarche vers Dieu.

Jean-Régis Fropo

Découvrez également six méthodes très simples pour étudier les paraboles avec ses enfants :