Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 03 août |
Sainte Lydie
home iconSpiritualité
line break icon

Que faire quand votre ado refuse de participer à la prière familiale ?

Teenagers praying

Philippe Lissac / Godong

Edifa - Publié le 05/12/19

À l’adolescence, la foi des jeunes devient plus intime. Ils passent d’une piété d’enfant, très liée à celle des parents, à une foi d’adulte. La prière familiale peut alors prendre une autre forme.

La difficulté de la prière en famille grandit avec l’âge des enfants. À partir de 12-13 ans, ils se sentent facilement contraints par cette démarche. Ils « décrochent » peu à peu de la prière familiale, préférant une démarche plus personnelle ou refusent parfois de prier tout court. Voici quelques suggestions pour les inciter à continuer de prier en famille.

1Donner des rendez-vous fixes

Réservez un moment dans la soirée, un jour fixe de la semaine à la lecture des textes d’Écriture sainte du dimanche suivant. Ce sera une préparation excellente et nécessaire à la messe. Ce moment en famille peut être suivi d’un petit temps de méditation ou d’échange et se conclure par une prière d’action de grâce et d’intercession.

2Se référer aux temps liturgiques

Profitez des temps liturgiques plus importants (Noël, Pâques, Toussaint…) pour avoir ensemble un temps d’échange, de lecture de la Parole de Dieu et de prière.


MOTHER AND DAUGHTER ADVICE

Lire aussi :
Mon ado n’a plus la foi, que faire ?

3S'appuyer sur l'histoire familiale

Utilisez les fêtes et anniversaires de chacun, les départs, les absences et les retours des uns et des autres, les choix décisifs, le décès des êtres chers, pour méditer en famille. À chacun d’être attentif à ces « signes de la présence aimante de Dieu dans l’histoire de la famille » et d’en faire un motif de communion familiale et de rencontre du Seigneur dans l’action de grâce.

4Les traiter comme des adultes

Abonnez-les à une revue qui peut les accompagner au quotidien, comme Magnificat. À priori, vous pensez que la vie de prière proposée chaque jour est bien trop copieuse et exigeante pour eux. Vous serez très surpris de constater qu’encouragés par le fait qu’on les traite pour ce qu’ils sont, des adultes aux yeux de Seigneur, ils en feront leur compagnon de vie. Autrement il reste à leur faire connaître Aleteia.

Jean-Régis Fropo

Tags:
adolescenceFamillePrière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Louis Manaranche
« Traditionis Custodes » : un appel à l’unification liturgique
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
Afficher La Suite