Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconAu quotidien
line break icon

Comment souder son couple à l’âge de la retraite ?

Couple de seniors

Shutterstock

Edifa - Publié le 20/11/19

À la retraite, une nouvelle vie de couple commence. Entre autonomie de chacun et temps passé ensemble, comment trouver un nouvel équilibre et rendre la vie de son couple encore plus riche ?

Parler du vécu du couple qui entame la période de la retraite, c’est décrire une situation infiniment variée. Tous les cas de figure sont possibles ! « Est-ce la guerre ou la lune de miel ? ». Selon les circonstances de l’entrée en retraite, selon qu’il s’agit d’un couple très uni ou d’un couple aux relations distendues, selon les aspirations des conjoints, l’adaptation sera plus ou moins facilitée. Certains attendent beaucoup de ce nouveau parcours : ils en espèrent un renouveau de leur amour, un nouveau départ pour une période où ils auront enfin le temps de vivre heureux, sans les contraintes des horaires. De grandes vacances perpétuelles ! D’autres, très nombreux, voient arriver avec appréhension cette nouvelle étape de leur vie. Les personnes qui ont eu des responsabilités peuvent craindre l’ennui, mais aussi la perte de leur identité sociale, de leur image de marque, dans une société où chacun est trop souvent identifié à son métier.

L’appréhension est également souvent très forte en ce qui concerne la vie de couple. Comment va-t-on gérer un face-à-face 24 heures sur 24 ? Dans ce tête-à-tête quotidien, les manies du conjoint deviennent vite insupportables, et le silence imbuvable quand on n’a plus rien à se dire. À cette peur de l’étouffement conjugal s’ajoute souvent, inconsciemment, la peur de la vieillesse, de la maladie et de la mort : il s’agit bien de la dernière ligne droite, qu’on le veuille ou non. Dès lors, comment vivre au mieux une période qui peut être aussi merveilleuse que difficile ?

Trouver une nouvelle activité

Il faut d’abord envisager une véritable réorganisation de la vie commune. De repartir sur des bases nouvelles. Se préparer à la retraite demande qu’on ait bien réfléchi en particulier au lieu de résidence, si l’on doit changer de lieu. L’un peut désirer aller vivre à la campagne, en amoureux de la nature, tandis que l’autre préfère la ville pour ne pas se couper de ses enfants, de ses amis, de ses relations. Il est important de trouver un compromis.




Lire aussi :
Couples : ces habitudes à prendre pour traverser les épreuves

II est aussi bon de commencer sa vie de retraité avec la volonté de savourer ces années qui vont donner à chacun le temps d’être enfin lui-même, de faire exister des désirs jusque-là impossibles à réaliser : bricolage, musique, jardinage, voyages, concerts, jogging… Faire enfin ce qu’on aime ! Prendre du plaisir à vivre ! Il ne s’agit pas de tuer le temps, mais de vivre pleinement. En retrouvant aussi une activité valorisante. La vie associative permet au retraité d’être socialement reconnu et d’être souvent très utile dans un bénévolat, qui a besoin de la compétence et de l’expérience de ceux qui quittent le monde du travail.

Savourer les moments à deux

La retraite, c’est le temps où il est possible d’ouvrir toutes grandes les portes de la maison pour les enfants et petits-enfants, de goûter, dans la décontraction, ces joies familiales que la vie active ne permettait pas toujours. Mais il s’agit aussi de savourer les douceurs de la vie de couple ! C’est le temps du retour des prévenances et de la tendresse (qui n’a rien de ridicule, quel que soit l’âge !), de la sexualité apaisée. Le temps de la redécouverte du conjoint dont « le meilleur n’est pas encore apparu ». Se dire qu’il y a tellement plus dans l’autre que ce qu’on a découvert, au lieu de se focaliser sur certains défauts mineurs qu’on ne saurait changer.


LOVE

Lire aussi :
Marre des défauts de votre conjoint ? Il existe une solution

Attention cependant : s’il peut exister un certain bonheur pour un couple à faire enfin ensemble une activité commune, la formule du « tout faire ensemble » n’a rien d’obligatoire. Des plages d’autonomie sont indispensables dans la vie du retraité. À côté du besoin de présence, existe aussi le besoin d’indépendance. À chaque couple de trouver la bonne distance, la respiration d’une vie commune qui alterne les temps ensemble et les temps de liberté.

Le temps pour approfondir sa vie spirituelle

La retraite idéale n’existe pas. Il ne faut pas se dire tout de suite : « Vivement la retraite que je puisse faire tout ce que je veux ! » Le conjoint peut se révéler différent de ce qu’on espérait de lui. Sans compter l’âge, la fatigue ou la maladie. C’est alors le moment de songer à ceux qui vivent dans la solitude, pour savoir apprécier ce qui est encore donné et apprendre à vivre cette dernière tranche de vie dans l’acceptation d’une certaine pauvreté, d’un certain détachement. Car le temps de la retraite est un temps pour s’ouvrir davantage à la dimension spirituelle. Une vie plus priante et plus contemplative devient possible dans une vie moins active, moins stressée, moins minutée.

« Frères et sœurs des générations plus âgées, disait saint Jean Paul II, vous êtes un trésor pour l’Église, une bénédiction pour le monde. En vous, l’on voit que le sens de la vie ne peut uniquement consister à gagner et à dépenser de l’argent, que dans chaque action extérieure doit mûrir quelque chose d’intérieur, et dans toute réalité temporelle, quelque chose d’éternel ».

Père Denis Sonet

Les plus beaux lieux de retraite en montagne :
Tags:
Coupleretraite
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite