Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Sainte Germaine Cousin
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Simple soldat, David est devenu soldat du Christ 

Fr. David Santos

John Touhey | Aleteia

John Touhey - publié le 10/06/24

Après avoir été soldat en Irak, David Santos a choisi de consacrer sa vie au salut des âmes en tant que prêtre, dans le New Jersey. Il a été ordonné en 2012.

En 2005, David Santos, soldat américain, est en patrouille en Irak lorsqu’une bombe artisanale explose à côté de son véhicule. Ces armes constituent une énorme menace pendant cette période de la guerre en Irak, tuant et blessant d’innombrables soldats. La mission des hommes de l’unité de David consiste à observer et à empêcher les insurgés de poser ces bombes sur les routes, souvent au péril de leur vie.

Il fait alors partie d’une unité ayant pour mission de recueillir des renseignements sur les forces adverses. La proximité avec l’ennemi et les prises de risques sont monnaie courante pour cette équipe composée de six hommes. À tout moment, ils peuvent tomber sous le feu des ennemis, se retrouver piégés dans une embuscade ou voir une bombe artisanale exploser soudainement à côté d’eux. David se souvient d’une journée marquée par une explosion de cette sorte. Alors qu’ils roulaient, les soldats ont soudain entendu une forte détonation, et vu leur Humvee se remplir de poussière. Heureusement, cette bombe avait été enfouie profondément, ne faisant aucune victime. Depuis ce jour-là pourtant, David garde un éclat d’obus de la bombe, et cet incident lui a rappelé la fragilité de la vie.

Specialist David Santos (lower left) with his team on the 173rd
David Santos (en bas à gauche) avec son équipe du 173rd.

Un appel discret

Avant de rejoindre l’armée, David éprouve pourtant le sentiment d’avoir été mis sur terre dans un but précis. Ses parents, des Portugais immigrés aux États-Unis, lui ont transmis le sens de la famille et du service. Ils ont la foi, sans pour autant être des pratiquants réguliers. Le cheminement de David vers l’Église débute lorsqu’il fréquente une fille qui l’emmène à la messe. Il commence à participer au groupe de jeunes de la paroisse et rencontre un prêtre, qui a un impact profond sur sa vie et qui lui apprend à aimer Jésus.

Lors d’une confession, ce prêtre demande à David ce qu’il veut faire de sa vie. « Je me souviens avoir dit “Je veux être un soldat du Christ”», a-t-il confié à l’édition américaine d’Aleteia. «Et en disant cela, je me demandais ce que cela voulait dire. Je savais que je voulais devenir soldat, surtout après les événements du 11 septembre 2001, et je pensais beaucoup à l’armée à ce moment-là. Le père m’a regardé et a dit : “Ça ressemble à un prêtre.” Je lui ai répondu : “Père, allez, vous savez que j’ai une petite amie. Je ne suis pas intéressé”. Je n’y avais jamais pensé jusque-là ». L’armée demeure alors la priorité de David. Pourtant, une graine vient d’être plantée dans son âme, une graine qui refait parfois surface de manière inattendue.

Fr. David Santos ordination to the diaconate in Rome
David Santos lors de son ordination diaconale à Rome.

Peu de temps après, David commence à s’entraîner intensivement et est finalement envoyé en Irak, où il reste pendant onze mois. Lui et les autres militaires représentent une menace constante pour l’ennemi, au sein d’une expédition excessivement dangereuse. Une certaine ténacité est nécessaire pour mener à bien leur mission et les membres de son unité peuvent être mobilisés jusqu’à 96 heures d’affilée : du jamais vu ! Parmi ces hommes, David se distingue par son intégrité et sa foi profonde.

Un pied dans ce monde et l’autre pied ailleurs

Après son retour d’Irak, David reprend ses études universitaires, mais la question de sa véritable vocation ne fait que s’intensifier. Partagé entre sa vie quotidienne et son engagement croissant dans l’Église, il finit par entrer au séminaire pour discerner sa vocation : “C’était une chose progressive”, a-t-il encore déclaré à Aleteia. “Même lorsque je suis entré au séminaire, je n’étais pas sûr de devenir prêtre. Mais je me disais que c’était une possibilité très réelle que le Seigneur me demandait de considérer.” Quand David annonce finalement qu’il veut devenir prêtre, sa famille est consternée. Son père est particulièrement mécontent et ses proches lui soumettent de nombreuses questions et objections, bien plus que lorsqu’il avait annoncé rejoindre l’armée. Alors que sa sœur lui demande la raison d’un tel choix, il répond simplement : “Le monde est bruyant et j’ai besoin d’entendre Dieu me dire ce qu’Il veut que je fasse.” Tous finissent par accepter cette décision, qui a finalement renforcé la foi de chacun et permis un véritable renforcement des liens familiaux.

Fr. David Santos chalice
Le calice du père David Santos.

David a finalement été ordonné prêtre le 26 mai 2012 et sert aujourd’hui à l’église Saint James the Apostle à Springfield, dans le New Jersey. “Tout comme un soldat, je suis censé guider les gens, les accompagner, les aimer, travailler avec eux, les servir”, explique-t-il. Le choix de son calice a constitué un moment marquant de son ordination : parmi les calices proposés, qui avaient été offerts par un curé à la retraite, un modèle en particulier attire l’attention de David, parce qu’il avait été récemment restauré. Lisant l’inscription à sa base, il a été stupéfait de voir écrit : “Soldat du Christ”. Toutes ces années plus tard, voir comme Dieu peut œuvrer de manière si créative, si intime et si personnelle dans nos vies reste un étonnement pour David.

Tags:
ArméeGuerrePrêtre
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement