Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Saint Thomas More
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Marcel Callo : la “superstar” inattendue des JMJ poursuit sa course

LE-TRESOR-DE-MARCEL

CTI - Christian Tiberghien

"Le Trésor de Marcel", spectacle imaginé par Amaru Cazenave sur la vie de Marcel Callo.

Cyprien Viet - publié le 29/05/24

Il fut l’une des “vedettes” des JMJ de Lisbonne, en août 2023 : le bienheureux breton Marcel Callo (1921-1945), martyr de la Seconde guerre mondiale, avait été au centre d’un spectacle remarqué dans le cadre du “Festival des jeunes”. L’association qui l’avait mis en scène cherche à le présenter en tournée à partir de l’automne 2024.

Les milliers de jeunes jmjistes qui ont applaudi “Le Trésor de Marcel” à Lisbonne en ont témoigné avec enthousiasme : ils ont découvert dans ce jeune homme mort en déportation à 24 ans une figure inspirante, actuelle, comme l’avait souhaité le pape François en en faisant l’un des saints patrons des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) 2023, au côté des bienheureux Carlo Acutis et Pier Giorgio Frassati ou encore de saint Jean Paul II. “Marcel parle aux jeunes d’aujourd’hui”, confiait, au milieu du brouhaha de la foule, le père Nicolas Guillou, curé de la paroisse rennaise où vécut ce jeune homme. Une conviction partagée par Maylis, Laure et Oriane, impressionnées par le fait qu’en Allemagne, Marcel Callo ait eu le courage de “créer un groupe de prière dans une prison” et qu’il ait été “puni pour cela”. Ces jeunes filles ont été émues par ses lettres. “Il vient de notre ville, il avait aussi perdu sa sœur dans des bombardements”, témoignaient-elles, heureuses de trouver en lui une figure de simple laïc à laquelle elles pouvaient s’identifier.

Le-Tresor-de-Marcel
Le spectacle a rencontré un franc succès lors des JMJ de Lisbonne en août 2023.

Pourtant, l’histoire de Marcel Callo semble parler d’un temps que les moins de 80 ans ne peuvent pas connaître. Ce jeune militant de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) profita de son envoi en Allemagne pour évangéliser le monde ouvrier mais fut persécuté et mourut en déportation à Mauthausen en 1945. Dans le cadre des animations proposées à Lisbonne, une plaque de l’exposition évoquait la mémoire des 650.000 jeunes travailleurs français qui furent réquisitionnés pour le Service du Travail Obligatoire (STO). À la stupeur des autorités allemandes, ce travail forcé fut un lieu d’évangélisation et de résistance spirituelle, menées par des prêtres mais aussi par des jeunes scouts et militants de l’Action catholique. Après une ordonnance de 1943 interdisant tout apostolat, certains furent déportés, et 51 d’entre eux perdirent la vie. La béatification de Marcel Callo, célébrée par Jean Paul II en 1987, fut ainsi une façon d’honorer aussi la mémoire de tous ces jeunes qui donnèrent leur vie au nom d’une forme de résistance spirituelle face au totalitarisme nazi.

Rebondir sur le succès des JMJ

Dans le cadre de la cause de canonisation de Marcel Callo, et avec le soutien du diocèse de Rennes, l’association Silo a monté ce spectacle, impliquant au total une soixantaine de personnes, parmi lesquels des acteurs, des danseurs, des techniciens son et lumière, mais aussi un orchestre de douze musiciens : une véritable prouesse humaine et artistique, élaborée dans un délai très court. “Le spectacle a été monté en moins de six mois”, se souvient Pierre-François Jan, vice-président de l’association et lui-même musicien claviériste. 

“Avant de partir, nous avons eu trois répétitions générales à Saint-Malo, et nous avons vu que cela fonctionnait bien devant un public jeune, bienveillant”, explique Pierre-François. “Mais quand nous sommes arrivés aux JMJ de Lisbonne, nous ne savions pas comment ce spectacle allait être reçu. Nous avons installé le décor, la technique, nous avons joué le spectacle deux fois à blanc… mais, la veille de l’ouverture du festival des jeunes, nous nous sommes dit qu’il y avait un risque non-négligeable qu’il n’y ait que 50 ou 100 spectateurs dans la salle… Moi, j’ai vécu les JMJ, je sais qu’en tant que jeunes nous aimons bien rester dehors, aller boire des verres… Voir un spectacle dans une salle paroissiale non climatisée n’était pas forcément la proposition la plus fun et attractive !”, se souvient-il.

Et pourtant… la foule fut au rendez-vous, avec une file d’attente digne d’un concert de rock-star, débordant très loin dans la rue malgré la canicule portugaise. “Lors de la première représentation, nous avons fait salle comble avec 600 personnes”, raconte Pierre-François. “Nous avons senti que le public était très enthousiaste, touché par cette histoire. Le bouche à oreille a bien fonctionné, et rapidement, nous avons eu une file de deux heures d’attente pour la représentation suivante… Nous avons donc rajouté des représentations, jusqu’à quatre dans la même journée, entre 14h et 23h, en se contentant de manger un peu de pastèque entre les spectacles! Cela nous a apporté un peu de stress mais surtout beaucoup d’énergie, c’était galvanisant!”, se souvient-il.

Au retour des JMJ est donc née l’idée de prolonger cette aventure en présentant le spectacle en tournée, en Bretagne puis au-delà. “Nous avons vu que cette figure de Marcel Callo touchait les gens, et que certains pèlerins qui avaient fait la queue étaient frustrés de ne pas avoir vu le spectacle au final”, explique-t-il. “Nous allons donc le jouer à Rennes le 25 octobre au centre des Jacobins, puis nous souhaitons organiser une tournée, peut-être jusqu’à Rome en 2025”, explique Pierre-François. “Le message clé de notre spectacle, c’est l’espérance, c’est le thème du Jubilé. Nous y avons vu un signe”, explique-t-il. 

L’association a donc lancé un appel aux dons “en espérant que le public touché par cette proposition lors des JMJ” puisse l’aider à financer cette tournée, souligne Pierre-François. L’association a lancé une page dédiée au crowdunding autour de ce projet. Une façon de prolonger cette “grande aventure collective et spirituelle” qui a donné à de nombreux jeunes le désir de s’engager et de déployer leurs talents. 

Tags:
JMJMarcel CalloSpectacle
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement