Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Sainte Germaine Cousin
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

[REPORTAGE] Au Frat, les conditions sont là pour rencontrer le Christ

FRAT-VILLAGE.jpg

Joao Eira et Valentin Duriez / Le FRATERNEL

FRAT Jambville 2024

Mathilde de Robien - publié le 19/05/24

Des moments de joie intense, éclatante, et des temps de profond recueillement. Une alternance impressionnante et parfaitement maîtrisée. Est-ce le secret pour que les jeunes fassent une vraie rencontre avec le Christ ? Parce que c’est bien ce qu’il se passe au Frat.

Une chose est sûre. On ne ressort pas indemne du Frat, le pèlerinage interdiocésain annuel dédié aux jeunes d’Ile-de-France. Tout y est décuplé. Le nombre de jeunes présents : plus de 11.000 collégiens sont réunis cette année à Jambville (Yvelines). Le nombre de prêtres : sept évêques et près de 200 prêtres sont présents en ce dimanche de Pentecôte. La taille du chapiteau : 115 mètres de long. Mais ce qui est décuplé, c’est surtout la joie de ces adolescents réunis pendant trois jours pour prier, rencontrer et chanter. La joie, et la ferveur. “On ressent une grande joie chez les jeunes”, confie à Aleteia le père Philippe Néouze, prêtre accompagnateur du Frat, au premier jour du pèlerinage. “Il y a une vraie réceptivité pendant les célébrations. Quand on veut transmettre quelque chose, ils sont là, à l’écoute, ils veulent recevoir une parole de vérité, ils viennent rencontrer le Christ.” Confessions, adoration, messes, témoignages, temps de partage… Les jeunes répondent présents à tous les rendez-vous !

Et les conditions sont là pour que les jeunes vivent une rencontre intime, personnelle, avec le Seigneur. Le talent de Glorious, présent durant tout le week-end, n’y est pas étranger. Le groupe de pop louange arrive à les entraîner dans des temps de louange très forts. L’Horeb, deux grandes tentes réservées à la prière, accueillent tous ceux qui souhaitent prier, apprendre à prier ou rencontrer des religieux, des prêtres ou des séminaristes qui ont dit oui à l’appel de Dieu. Mais le plus marquant est sans doute la présence de tous ces prêtres visibles, disponibles, disséminés dans tout le parc sur un petit banc surmonté d’une croix, pour donner le sacrement de réconciliation.

CONFESSION.jpg
Frat Jambville 2024

Et les confessionnaux en plein air ne désemplissent pas ! “Et encore, ce n’est que le début du week-end ! À la fin, ça se bouscule”, affirme l’abbé Christophe Babeau, vicaire à Saint-Jean-Baptiste de Neuilly (Hauts-de-Seine). Il faut dire que le sacrement de réconciliation est bien présenté en amont, en plénière puis dans les “villages”. “Il a été introduit sous le chapiteau, notamment par une vidéo, qui invite les jeunes à vivre le sacrement de réconciliation comme une grâce de conversion du Frat”, explique le père Philippe Néouze. Résultat, les jeunes ne se font pas prier ! “Les confessions du Frat sont d’une qualité de dingue”, témoigne de son côté l’abbé Christophe Babeau. “Dieu agit de manière très forte, il y a une vraie profondeur, des conversions… On sent que les jeunes se rapprochent de Dieu”.

Dix nouveaux baptisés

En ce samedi 18 mai, la joie la plus éclatante est peut-être celle des dix nouveaux baptisés. Dix collégiens de 13-14 ans ont reçu le sacrement de baptême devant 11.000 personnes lors d’une célébration présidée par Mgr Matthieu Rougé.

View this post on Instagram

A post shared by Le FRATERNEL (@fraternelofficiel)

Arthur, Davila, Anatole, Othilie… Tous ont témoigné de leur parcours assez exceptionnel. Ils ont grandi dans des familles éloignées de l’Église, et ont découvert Dieu l’un grâce à sa nourrice, l’autre à travers le scoutisme, d’autres encore à l’occasion d’un pèlerinage à Lourdes ou d’un voyage à Rome. Arthur, 14 ans, fan de jeux vidéo et d’escalade, fait partie de ces jeunes baptisés du Frat 2024. C’est sa nourrice, Marina, qui est désormais sa marraine, qui lui a parlé de Dieu et lui a appris à prier. L’année dernière, lors d’un camp ski avec un ami, il découvre des chants, des prières… et le dernier jour, il participe à une veillée d’adoration. “J’ai pu me mettre à genoux devant l’ostensoir et là, j’ai ressenti la présence de Dieu”, témoigne-t-il. Dès lors, il intègre l’aumônerie de la paroisse saint Ambroise, à Paris. “Quand je lui demandais s’il n’avait pas des maths à faire au lieu d’aller à l’aumônerie, il me répondait qu’il faisait passer sa foi avant les maths”, confie son père, ému par le baptême de son fils, à Aleteia. “Nous n’étions pas pro-actifs dans sa démarche pour devenir chrétien, même si nous partageons les mêmes valeurs. Cela a été une surprise, mais ça s’est fait en douceur. Arthur a des convictions, et nous le sentons heureux”, poursuit sa mère.

BAPTEME-ARTHUR.jpg
FRAT Jambville 2024

Mgr Matthieu Rougé a également exprimé sa “très grande joie” à la suite des dix baptêmes et des deux confirmations célébrés durant la veillée. “Ce sont des jeunes qui manifestent de beaux chemins de foi”, souligne-t-il auprès d’Aleteia. “La liturgie du baptême, avec cette descente dans le baptistère puis cette remontée, est belle et évocatrice de leur chemin de foi. Et les confirmations ont été vécues dans un vrai climat de recueillement. Ils sont désormais appelés à grandir dans la foi, et le défi pour les écoles, les aumôneries, est désormais de continuer à les accompagner, de ne pas avoir peur de proposer le Christ à tous les jeunes”, engage l’évêque de Nanterre.

Les défis du Frat

Au-delà des nouveaux baptisés à accompagner, une question se pose concernant tous les jeunes “frateux” : après trois jours intenses spirituellement, comment faire pour que le souffle ne retombe pas dès le retour à la maison ? La suite est entre les mains de Dieu bien sûr, mais aussi dans celles des établissements et des aumôneries qui ont emmené les jeunes. “Un jeune ne vient pas tout seul au Frat, il vient avec un groupe, et il va poursuivre son chemin avec son groupe”, explique Marguerite Niel, chargée de mission au Frat. “Et le Frat est au service des groupes, on essaie de leur donner des billes pour que le groupe continue la mission, et aide les jeunes à s’engager dans leur diocèse pour être des témoins du Christ.”

Autre défi, accueillir davantage de jeunes Franciliens. Le Frat en a les capacités, mais certaines écoles ou aumôneries ne connaissent pas, ou n’ont pas encore sauté le pas. C’est dans cette perspective que le projet “Inventa” est né. L’idée ? Faire venir au Frat des chefs d’établissement et des responsables d’aumônerie pour voir comment se déroule le rassemblement. “Une fois que l’on connaît, que l’on a vu comment se passe le Frat, c’est plus facile”, souligne Jean-Michel Dupont, délégué général du Frat.

CRETEIL.jpg
FRAT Jambville 2024, Village de Créteil.

Enfin, Sophie, déléguée épiscopale pour les jeunes et les vocations dans le diocèse de Créteil, souligne un dernier défi : faire se côtoyer, pendant trois jours, des jeunes de milieux sociaux parfois très différents dans le même “village”, représentatif de la diversité des diocèses. Une réalité très marquée dans le diocèse de Créteil notamment, mais qui ne pose pas de problème au Frat. “Ce n’est pas toujours évident, mais ici, au Frat, ça marche. On est vigilant, dans l’équipe d’animation, les bénévoles sont aussi de cultures différentes, pour s’adresser à tous. Il y a une vraie dimension prophétique !”, constate Sophie.

Nul doute que le Frat répond, de manière joyeuse et prophétique, à la soif de tous ces jeunes, leur offrant de vivre une rencontre avec le Christ à travers les sacrements, une liturgie particulièrement soignée, l’adoration… mais aussi en leur faisant goûter à la joie qui vient de Dieu, si présente à Jambville en cette fête de Pentecôte 2024. Prochain rendez-vous pour les lycéens en 2025 à Lourdes !

Retrouvez le Frat de Jambville 2024 en images :

Tags:
FRATJeunes
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement