Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 17 juin |
Saint Hervé
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Les rois de la Bible : Manassé, une impiété punie par la colère divine

Manasse-domaine-public

Domaine public

Le roi Manassé.

Philippe-Emmanuel Krautter - publié le 18/05/24

Manassé est fils du roi Ezéchias auquel il succèdera à la tête du royaume de Juda alors sous domination assyrienne. Son impiété et son caractère vil lui vaudront la pire des réputations jusqu’à sa conversion…

Laissons la Bible nous décrire le personnage de Manassé, devenu roi à l’âge de douze ans et qui régna une cinquantaine d’années : “Il fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur, selon les coutumes abominables des nations que le Seigneur avait dépossédées devant les fils d’Israël. Il rebâtit les lieux sacrés qu’avait détruits Ézékias, son père, et il fit élever des autels aux Baals. Il fabriqua des poteaux sacrés ; il se prosterna devant toute l’armée des cieux et s’en fit le serviteur. Il bâtit des autels dans la Maison du Seigneur, alors que le Seigneur avait dit : ‘Dans Jérusalem, mon nom sera à jamais'”. (2 Ch 33,2-4). Face à ce sombre constat, le Chroniste souligne combien le monarque égara son peuple “plus encore que les nations que le Seigneur avait anéanties devant les fils d’Israël”… 

La colère divine s’abat sur Manassé

Malgré les avertissements divins, le monarque n’entendit pas, Manassé et ses sujets continuèrent à pratiquer divinations, incantations, enchantements et autres magies qui étaient pourtant proscrites par la loi de Moïse. Pire encore, le roi en vint à sacrifier son propre fils et d’autres victimes par le feu pour plaire aux dieux païens assyro-babyloniens. La colère de Dieu ne se fit plus attendre et c’est par l’ennemi héréditaire d’Israël, l’Assyrie, qu’elle s’abattit sur Manassé et tout le peuple du royaume de Juda. Le roi fut enlevé captif par le monarque de Babylone et attaché avec une double chaîne de bronze…

La repentance du roi

Mais, alors que tout semblait perdu, Manassé s’humilia et se repentit dans sa geôle de tous ses péchés en priant le Seigneur, le Dieu de ses pères, avec cette célèbre  prière, aujourd’hui  dite de Manassé : “Seigneur, j’ai commis des péchés plus nombreux que le sable de la mer.” Le Seigneur entendit sa supplication et lui pardonna en le faisant revenir à Jérusalem, échappant ainsi à sa déportation. La conversion de Manassé le conduisit aussi, nous précise le récit biblique, à supprimer “les dieux étrangers et l’idole, ainsi que tous les autels qu’il avait bâtis sur la montagne de la Maison du Seigneur et dans Jérusalem, et les jeta hors de la ville. Il restaura l’autel du Seigneur, il y offrit des sacrifices de paix et d’action de grâce ; puis il ordonna aux gens de Juda de servir le Seigneur, Dieu d’Israël” (2 Ch 33,15-16). Le reste du règne de Manassé semble ainsi s’être inscrit dans le respect de la Loi d’Israël, le monarque enjoignant son peuple à ne faire des sacrifices qu’à son seul Dieu.

Tags:
Ancien TestamentBibleroi
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement