Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 21 mai |
Saint Constantin Ier le Grand
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

[VIDÉO] L’héroïne sanglante de la Bible !

Anthony Cormy - Mélina de Courcy - publié le 12/05/24

Voici un tableau bien biblique ! En 1598, Caravage peint le tableau "Judith et Holopherne", qui choque par sa violence et son réalisme. Mélina de Courcy apporte son expertise pour comprendre ce que le peintre a voulu nous montrer ou nous cacher.

Aujourd’hui, on s’arrête sur une héroïne sanglante de la Bible… Judith.

En 1598 Caravage peint ce Judith et Holopherne conservé au musée d’art ancien de
Rome.
Judith est une belle jeune veuve juive de l’Ancien Testament, qui sauva son peuple
assiégé par le général assyrien Holopherne : elle l’enivra, puis le décapita dans sa tente.
Elle rapportera ensuite dans son camp la tête d’Holopherne dans un sac, pour preuve de
sa victoire.
C’est une composition où le commanditaire voulait une scène à la fois sacrée et
dramatique.
Caravage crée une mise en scène, dans la nuit noire.
Le peintre nous donne 4 détails pour le comprendre.
Regardez bien!

Premièrement, Judith décapite Holopherne dans son sommeil. Le sang jaillit de son cou tandis que ses yeux jettent un dernier regard. C’est la seconde même où se passe
l’action qui est montrée.

Deuxièmement, un grand rideau rouge théâtralise la scène : en pleine lumière, Judith et sa servante surgissent de l’ombre, qui bientôt va les aspirer pour disparaître de devant
nos yeux.

Troisièmement, Judith est troublée : ses yeux sont ombrés, une ride marque son front, ses oreilles et son nez sont rougis d’émotion, son corps arqué vers l’arrière s’oppose
aux bras tendus vers l’avant. Sa chemise révèle la sensualité de son anatomie.
Caravage allie Eros, l’amour, et Thanatos, la mort.

Quatrièmement, la vieille servante a le visage ridé et les yeux exorbités, qui contrastent avec la beauté pure de Judith. Elle concentre sur elle notre émotion, tandis que Judith
expédie l’acte meurtrier.
Caravage dépeint l’héroïsme d’une femme qui par son courage sauva son peuple de
l’oppression. Sans brandir de glaive, demandons aujourd’hui à sainte Judith de nous
montrer comment secourir les opprimés!

Tags:
Ancien TestamentBiblePeinture
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement