Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 21 mai |
Saint Constantin Ier le Grand
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

L’âme d’un couteau Opinel !

saints-sur-Opinel-credit-l-atelier-dAmaury.jpg

L'Atelier d'Amaury

Bérengère de Portzamparc - publié le 11/04/24

Communions et confirmations approchent ? Pour les fêtes de la foi, pourquoi ne pas offrir aux jeunes amateurs de grand air un beau couteau ? Mais pas n'importe lequel. Un couteau Opinel avec son saint patron sculpté dessus ! C'est ce que propose Amaury de Gastines, sculpteur sur bois et fondateur de l'Atelier d'Amaury.

C’est évidemment aux scouts qu’Amaury de Gastines, 31 ans, s’est découvert une passion pour la sculpture sur bois. Là-bas, il avait pris l’habitude de tailler tous les morceaux qui lui passaient dans les mains ! En réalité, il a toujours été artiste dans l’âme, aimant peindre et dessiner. Aussi, après des études de philosophie et de théologie, il s’est finalement décidé, il y a deux ans, à se lancer dans la sculpture sur bois de façon professionnelle. Il fonde l’Atelier d’Amaury et s’installe près d’Angers.

Là il propose des sculptures de saints, sur hêtre ou sur chêne, à des clients particuliers et quelques paroisses. Il s’amuse toujours à sculpter des têtes d’animaux sur des manches d’Opinel, quand un de ses amis lui fait une demande particulière: plutôt qu’une tête de renard, il aimerait bien celle de son saint patron sur son couteau, la bonne idée est lancée !

View this post on Instagram

A post shared by Amaury de Gastines – sculpteur (@latelierdamaury)

Un peu d’art sacré dans sa poche

S’il lui faut “à peu près une journée” et beaucoup de talent pour sculpter un saint patron sur ce petit manche en bois, Amaury confie qu’il en a déjà sculpté près de 400. “Au départ, ce sont surtout des amis qui m’en ont demandé, puis le bouche-à-oreille a fait le reste”, confie-t-il pudiquement à Aleteia, restant très modeste sur ce talent. Amaury voit surtout dans son art la possibilité de se mettre au service du sacré. Dans les quelques posts qu’il partage sur son compte Instagram, il prend toujours le temps de partager par écrit la vie du saint qu’il vient de sculpter : “Je suis heureux de faire connaitre la vie des saints et j’aime aussi l’idée qu’on peut avoir un peu d’art sacré dans sa poche!”.

En plus de ce travail minutieux, Amaury réalise des statues plus grandes, toujours en bois, dont actuellement un Saint Martin partageant son manteau, “d’environ 80 centimètres”. Une statue destinée à être portée cet été lors du pèlerinage “Les sept routes“, qui devrait conduire des marcheurs de toute la France vers Notre Dame de Paris. En espérant que tous ces marcheurs aient bien leur Opinel dans leur poche !

Tags:
Art sacréartisanat
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement