Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 février |
Saint Alexandre
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Le meilleur rebond de Luka Klarica

luka-klarica-9.jpeg

Fotografija je last Luke Klarice

Luka Klarica s'est converti au catholicisme et est devenu prêtre après une carrière prometteuse dans le basketball.

Lojze Grčman - Aline Iaschine - publié le 12/02/24

Après une conversion fulgurante, Luka Klarica, ancien basketteur pro aujourd’hui âgé de 34 ans, a radicalement changé de vie pour devenir prêtre.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Luka Klarica, 34 ans, est un jeune prêtre croate. Après avoir consacré sa jeunesse au sport, il devient joueur professionnel de basket dans une équipe croate. Réussite, gloire et richesse matérielle étaient les objectifs auxquels il aspirait avec détermination, et son talent lui assurait une brillante ascension. Alors que sa carrière est en plein essor, sa vie comme basketteur professionnel est compromise lors d’un match : Luka se blesse gravement au genou, mettant un point final à sa carrière sportive. C’est pour Luka le début d’une nouvelle vie, ce dont, à ce moment-là, il n’est pas encore conscient.

luka-klarica-3.jpeg

Pendant sa jeunesse, il profite des sorties et des fêtes. Ce mode de vie ne lui procure pas vraiment de la joie, mais plutôt de l’anxiété profonde et une grande insatisfaction. Cependant un jour, son frère Kresimir l’invite à un groupe de prière catholique où il entend parler de Dieu d’une manière totalement nouvelle et inhabituelle. Des personnes témoignent de guérisons miraculeuses, de conversions et d’œuvres merveilleuses du Seigneur, et alors un tout nouveau monde s’ouvre à lui.

Une expérience mystique

Touché par ces témoignages, Luka prend l’habitude d’aller régulièrement à des soirées de prière où il fait un jour une expérience mystique de manière complètement inattendue : « Un soir, l’Esprit saint a envahi tout mon cœur, mon âme et mon corps. Je pouvais littéralement le sentir, le toucher. L’amour de Dieu a inondé mon cœur et mon esprit a été illuminé. Ce soir-là, j’ai pris conscience que Dieu était vraiment vivant et présent », a raconté Luka Klarica à l’édition slovène d’Aleteia. À partir de ce moment-là, il ressent une paix immense et le désir de vivre pour et avec le Christ.

Celui qui rencontre le Christ est assuré de réussir dans la vie. Finalement, à quoi bon gagner le monde si l’on perd Dieu ?

Après cette conversion fulgurante, Luka commence une vie de prière intense et se sent petit à petit attiré par la vocation sacerdotale. Il demande alors l’intercession de Notre-Dame de Sinj, priée en Croatie, pour bien discerner sa vocation et pour qu’il puisse accomplir la volonté de Dieu dans sa vie. Avec un ami, il prend la résolution de jeûner au pain et à l’eau tous les vendredis pendant quatre mois, afin que Dieu puisse lui montrer sa volonté. Après ce temps de discernement, Luka décide de donner sa vie à Dieu et de devenir prêtre au sein de la communauté Omnia Deo, dans l’archidiocèse de Rijeka en Croatie.  

luka-klarica-4.jpeg

Alors qu’il a grandi dans une famille loin de la foi, Luka doit annoncer la nouvelle à ses parents : « C’était très difficile pour moi d’annoncer la nouvelle parce que ni ma mère ni mon père n’étaient des croyants pratiquants. Ils ne connaissaient pas Dieu et ne pouvaient pas comprendre la grâce et la bénédiction d’avoir un fils prêtre. Ils ne s’attendaient pas à une telle chose et la nouvelle les a donc surpris. Mon père a appris cela avec douleur et ma mère a pleuré de chagrin », s’est-il confié à Aleteia.

« Dieu est le seul désir véritable de l’homme »

Huit ans plus tard, sa mère accepte finalement la vocation sacerdotale de son fils, après avoir fait l’expérience d’une paix indescriptible et de l’amour de Dieu. « C’est alors qu’elle a pu me dire pour la première fois, huit ans après ma conversion : “Mon fils, c’est seulement maintenant que je peux te comprendre” ».

Si aujourd’hui le père Luka est habité par une grande joie, il reconnaît que ce qui lui manquait le plus avant sa conversion était une relation profonde avec le Dieu vivant : « Dieu est le seul désir véritable de l’homme. Il est le véritable succès que je recherchais. Celui qui rencontre le Christ est assuré de réussir dans la vie. Finalement, à quoi bon gagner le monde si l’on perd Dieu ? »

Tags:
ConversionFoiPrêtreSport
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement