Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 27 février |
Saint Grégoire de Narek
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

L’expression « Joyeux Noël » bannie par la RATP ? 

RATP-RER-A-1.jpg

Stephane Mouchmouche / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Anne-Sophie Retailleau - publié le 10/01/24

Une note interne diffusée en décembre par la RATP à certains de ses employés proscrit l'usage de l'expression "Joyeux Noël", lui préférant celle de "Joyeuses fêtes de fin d'année". Interrogé, l'établissement public en appelle aux principes de laïcité et de neutralité religieuse.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Souhaiter un « joyeux Noël » en décembre pourrait sembler aussi simple et naturel que de dire bonjour chaque matin à son voisin. Mais pour la régie autonome des transports parisiens (RATP), l’expression est désormais à bannir. Dans une note interne que Le Figaro a pu consulter, la RATP a demandé en décembre à ses agents chargés des animations de fin d’année sur le RER A de ne pas utiliser certains termes, afin de « rester dans la neutralité ». 

Se référant à la charte sur la laïcité du groupe, la RATP a ainsi présenté à ses agents une liste des « éléments acceptés » et de ceux qui sont « proscrits ». Les employés ont été invités à s’abstenir de souhaiter un « Joyeux Noël » aux voyageurs. Il leur a aussi été demandé de ne pas faire mention de la « crèche« , de la « représentation de Jésus » ou même du « calendrier de l’avent ». En lieu et place de l’Avent et du petit Jésus dans la crèche, la régie préfère le « père Noël », « les lutins de Noël », « l’arbre de Noël », ou encore « le gui, le cerf, le renne et les cadeaux ». 

Une « expression plus englobante »

Contactée par Aleteia, la RATP a confirmé l’existence de cette note interne, qu’elle justifie au nom de la laïcité. « La RATP, en tant qu’entreprise publique, applique les principes de laïcité, de neutralité religieuse et de non-discrimination », indique-t-elle. « À ce titre, la RATP veille à ne pas utiliser de termes et de symboles religieux ». Plutôt qu’un « Joyeux Noël », la RATP préfère donc le désormais répandu « Joyeuses fêtes de fin d’année », expression jugée « plus englobante ».

Ce n’est pas la première fois que des entreprises et des institutions tentent de bannir de l’espace public le mot « Noël », en France et même au-delà. En 2023, un document interne commandé par la commissaire européenne à l’Égalité, Helena Dalli, avait provoqué un tollé dans toute l’Europe, jusqu’au Vatican. Le document prescrivait le terme de « période de vacances » plutôt que celui de « période de Noël », au nom de « l’inclusivité ».

Les 100 crèches au Vatican édition 2023

Tags:
LaïcitéNoëlParisratp
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement