Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

Antisémitisme musulman. Et nous ? 

Article réservé aux membres Aleteia Premium
FRANCE-RELIGION-CRIME

Frederick FLORIN / AFP

Près de 80 tombes ont été découvertes profanées le 19 février 2019 dans le cimetière juif de Quatzenheim, au nord-ouest de Strasbourg, dans le Bas-Rhin.

Xavier Patier - publié le 30/11/23

Si l’islam est le véhicule favori de l’antisémitisme d’aujourd’hui, l’insulte ne conduit jamais au progrès politique. La dénonciation de l’antisémitisme n’oblige pas à haïr les musulmans, rappelle l’écrivain Xavier Patier.

Que Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Grande mosquée de Paris, ait refusé de participer à la marche contre l’antisémitisme organisée le 12 novembre nous choque, mais nous incite à réfléchir. Chems-Eddine Hafiz est un homme qui aime argumenter. Le successeur de Dalil Boubakeur est juriste, avocat, auteur d’un livre remarqué publié au Cerf, L’Islam et les Droits de l’homme, livre dans lequel il s’essaie à l’exercice difficile de tracer la limite qui sépare la pratique quotidienne de l’islam du risque de la charia.

Il défend la raison, la liberté d’expression de Salman Rushdie et qualifie d’«infâme » la fatwa qui le frappe. Il rappelle que le port du voile islamique n’est pas une obligation figurant dans le Coran et tend à devenir « un uniforme islamiste », bref, qu’il est raisonnable de l’interdire dans l’espace public. Il explique qu’un musulman antisémite s’insulte lui-même. Pourquoi donc l’homme qui dit tout cela n’est-il pas allé manifester contre l’antisémitisme, au moment où le peuple juif était à nouveau l’objet d’une haine proprement diabolique ? 

Écoutons son argument : le recteur de la Grande Mosquée ne voulait pas marcher « aux côtés de personnalités qui passent leur temps à insulter les musulmans à la télévision, à répéter que l’islam est incompatible avec la République ». Ne balayons pas trop vite cet argument. Chems-Eddine Hafiz n’est pas antisémite : pendant qu’il ne manifestait pas, il lançait un appel commun à la paix avec le grand rabbin Haïm Korsia et Mgr de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France. Il sait parfaitement que l’islam est le véhicule favori de l’antisémitisme d’aujourd’hui, comme le catholicisme a pu l’être en d’autres temps. Et il sait que, faute d’une théologie de l’Histoire et d’une unité de doctrine, ce n’est pas demain qu’un concile musulman pourra régler leur sort aux pulsions de haine qui inspirent certain imams. Mais il estime que l’insulte ne conduit jamais au progrès politique. 

La réponse à l’antisémitisme n’est pas la haine de l’autre.

La dénonciation de l’antisémitisme ne nous oblige pas, nous chrétiens, à haïr les musulmans. C’est même notre marque de fabrique : nous essayons, ou plutôt le Christ nous commande, de ne jamais répondre à une haine par une haine symétrique. Lutter contre l’antisémitisme en cultivant la haine de l’autre, qu’il soit chrétien, musulman ou n’importe qui d’autre, est une offense à Celui qui nous a demandé : « Qui est ton prochain ? »

Différentes formes de racisme

À ignorer cette question, nous installons un combat durable entre différentes formes de racisme, manière implacable de faire prospérer la haine. Quand il a publié son roman Chien blanc en 1969, Romain Gary a annoncé de manière prémonitoire la mort de la discrimination raciale en Amérique, mais en même temps il a annoncé le péril que serait la naissance d’un racisme anti-Blancs. Son analyse incomprise sur le moment était en réalité prophétique : elle annonçait le wokisme avec un demi-siècle d’avance. La réponse à l’antisémitisme, pour nous chrétiens, ne sera jamais la haine de l’autre. 

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Islamjudaismeprofanation
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement