Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 26 juin |
Saint Prosper d'Aquitaine
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

Lionel Messi : le grand huit ! 

LIONEL-MESSI.jpg

FRANCK FIFE / AFP

Le 30 octobre 2023, Lionel Messi a reçu pour la huitième fois la récompense individuelle ultime : le Ballon d’Or.

François Morinière - publié le 05/11/23

Notre chroniqueur François Morinière, ancien directeur général de l’Équipe, a eu le privilège de remettre quatre des huit Ballons d’Or à Lionel Messi. Il salue un joueur hors du commun, toujours loyal et fidèle en amitié.

Lundi 30 octobre, le joueur de football Lionel Messi a reçu pour la huitième fois la récompense individuelle ultime : le Ballon d’Or ! Décerné par un jury de journalistes internationaux, il récompense annuellement le footballeur qui a accompli la plus belle saison. Léo Messi a reçu pour la première fois cette récompense il y a quatorze ans en 2009. Presque une éternité, et un phénomène rarissime de longévité. Je me souviens à l’époque d’un jeune homme encore très timide, entouré de sa maman, et de sa sœur, portant un costume d’apparat mal adapté, et lisant un discours très émouvant écrit à la main sur un petit papier. Nous étions une quinzaine dans un grand restaurant parisien, et nous avions déjà en tête le pur génie de ce surdoué à la relative petite taille mais capable de tout faire avec un ballon.

Une quête argentine

Arrivé très jeune au FC Barcelone, il a connu avec ce club tous les trophées possibles, et la gloire sur le continent européen, mais il a longtemps buté avec l’équipe nationale d’Argentine, ratant régulièrement la dernière marche dans les compétitions mondiales et sudaméricaines. Et puis — hélas pour la France battue en finale — il a fini par triompher lors de la dernière coupe du monde de football au Qatar. Capitaine de son équipe, il a donc eu le privilège de brandir le trophée tant espéré. 

Reste l’éternel débat de savoir si ces huit récompenses font de lui LE plus grand joueur de l’histoire.

Il est revenu à Paris recevoir sa récompense, comme un dernier pied-de-nez au Paris Saint-Germain, où il a connu deux années mitigées, et une séparation amère en juin dernier sur fond d’incompréhensions avec les dirigeants mais aussi le public. Chacun avait senti que sa quête n’était ni française, ni européenne, mais uniquement argentine. Et on a lui reproché une motivation en dent de scie, incapable de faire la différence dans les matchs de Coupe d’Europe.

Trois coupes du monde

Comme l’écrivait Vincent Duluc dans L’Équipe cette semaine, on ne reverra sans doute jamais un joueur capable de gagner huit fois le trophée. Son règne si long privera certainement M’Bappé de pouvoir tutoyer un tel record. Et il met à distance définitive son grand rival Cristiano Ronaldo qui a, lui, reçu cinq Ballons d’Or. Bien sûr, reste l’éternel débat de savoir si ces huit récompenses font de lui LE plus grand joueur de l’histoire. Probablement non, car le roi Pelé fut privé de ce trophée, réservé à son époque aux joueurs européens. Comme un rattrapage de l’histoire, j’eus le privilège d’ailleurs de lui remettre un Ballon d’Or d’honneur en 2015, ce qui lui procura une joie très intense. Et il semble clair que trois coupes du monde valent de toute façon plus que toutes les récompenses individuelles du monde.

Mais derrière Pelé, Messi s’avance comme son digne héritier et dauphin, qui nous a enchantés depuis quinze ans. Il est comme lui d’une adresse diabolique pour marquer dans toutes les positions, y compris de la tête comme en finale de la Coupe d’Europe en mai 2009. Argentin introverti, fuyant les lumières du star system, époux et père de famille attentif, Léo a réussi à la fois sa vie exceptionnelle de joueur, mais aussi une vie personnelle préservée des affres d’un sport où l’argent fait tant tourner les têtes. Avec quatre Ballons d’Or remis sur les huit, je suis immensément fier d’avoir eu le privilège de côtoyer un homme hors du commun, loyal dans le jeu malgré les milliers de fautes qu’il a subies contre lui, fidèle en amitié, simple dans son comportement. Un immense champion.

Tags:
Football
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement