Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 18 mai |
Saint Éric
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Derrière l’armure, la foi de Gaël Fickou

Rugby, XV de France, Gaël Fickou

AFP

Gaël Fickou.

La rédaction d'Aleteia - publié le 07/09/23

Le XV de France rencontre ce vendredi 8 septembre les All-Blacks (Nouvelle-Zélande) pour le match d'ouverture de la Coupe du monde de rugby. Parmi les titulaires, l'incontournable Gaël Fickou, 29 ans. Un champion qui ne fait pas mystère de sa foi catholique.

Le XV de France remportera-t-il enfin la Coupe du monde de rugby cette année ? Le 8 septembre, les Bleus affrontent les All-Blacks pour un premier match qui s’annonce déjà serré. L’équipe peut toutefois compter sur ses meilleurs éléments, à commencer par Gaël Fickou. Âgé de 29 ans, il est le joueur le plus expérimenté du XV de France avec 81 sélections, onze tournois des Six nations et trois Coupes du monde. Celui qui porte le numéro 13 est aussi catholique, et il ne s’en cache pas.

Né dans une famille dont la mère est chrétienne et le père musulman, Gaël Fickou a grandi dans la cité Berthe à la Seyne-sur-Mer, dans le Var. Ses parents lui ont tous deux laissé le choix de sa propre religion. “Comme ma double culture, française et sénégalaise, j’ai baigné dans une double culture religieuse. Ma mère était chrétienne et mon père est musulman. J’ai choisi d’être chrétien”, explique-t-il dans son autobiographie sortie en mai 2023, intitulée Derrière l’armure, avant d’évoquer plus tard dans le Parisiencette “double culture”. “J’ai grandi constamment avec elle. C’est une force. Il n’y avait pas d’interdit sur ce plan-là.”

Donner aux jeunes le goût du rugby

Loin d’avoir abandonné la cité d’où il vient, Gaël Fickou a monté une association nommée “Mêlée crampons”, par laquelle il fait découvrir le sport et notamment le rugby aux jeunes qui y vivent. Le 18 mars 2023, il emmenait ainsi la jeunesse de la Seyne-sur-Mer voir le match France – Pays de Galles, au tournoi des Six nations.

Relativement discret sur sa vie spirituelle, le centre du XV de France s’ouvre un peu plus sur l’intimité de sa foi dans son livre. “Je crois beaucoup en Dieu. Je suis baptisé. J’ai fait du catéchisme quand j’étais plus jeune”, détaille-t-il notamment. “Aujourd’hui, j’échange régulièrement avec un prêtre. Nous parlons beaucoup de la foi à travers différents thèmes. Je prie souvent”, souligne le rugbyman pour qui “la religion est un combat au quotidien. Dans [s]on salon, dans [s]a salle de bains, dans [s]on lit, la prière est un moment de calme, de sérénité, de quiétude.”

“Ma foi me permet de croire en des choses bien. Je crois en quelque chose qui nous pousse à être des meilleures personnes et qui nous donne de l’énergie”, détaillait le rugbyman dans un entretien avec Ouest France, en mai 2023. Énergie que l’on espère suffisante pour remporter le précieux trophée.

Tags:
FoirugbySport
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement