Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Saint Thomas More
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

L’Eglise orthodoxe d’Ukraine abandonne le calendrier julien

Monastere-Saint-Michel-au-Dome-dOr.jpg

Shutterstock

Le monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or, à Kiev.

Anne-Sophie Retailleau - publié le 06/06/23

L’Eglise orthodoxe d’Ukraine s'apprête à changer son calendrier liturgique pour adopter une version plus proche du calendrier grégorien. Une décision symbolique qui vise à se démarquer de l'Eglise orthodoxe russe, dont les autorités soutiennent la guerre en Ukraine.

Après des mois de réflexion, l’Eglise orthodoxe d’Ukraine s’apprête à changer son calendrier liturgique. Alignée jusque-là sur le calendrier julien, l’Eglise orthodoxe d’Ukraine (EOU) passera à compter du 1er septembre, date de la rentrée liturgique, à un “calendrier moderne”, est-il annoncé sur sa page Facebook. Ce calendrier julien “nouveau syle” est identique au calendrier grégorien, à ceci près que la date de Pâques, traditionnellement célébrée par les orthodoxes une semaine après les catholiques, est conservée. 

Pour les fêtes fixes, l’EOU devrait donc se caler sur le calendrier grégorien, qui présente un écart de 13 jours avec le calendrier julien. Ainsi, les fidèles pourront célébrer Noël le 25 décembre, au lieu du 7 janvier. Dans son annonce, l’EOU précise que ce changement se fera “sans contrainte, progressivement”, afin de ne pas brusquer les fidèles. 

“Affirmer notre identité spirituelle ukrainienne”

Cette décision marque une volonté de prendre de la distance avec l’Eglise orthodoxe russe, dont le patriarche Kirill soutient activement l’action de la Russie en Ukraine. Pour l’EOU, le changement de calendrier correspond au “désir de préserver et d’affirmer [son] identité spirituelle ukrainienne” face à “l’agression du “monde russe””. “De nos jours, le calendrier julien est perçu comme lié à la culture de l’Eglise russe, est-il encore précisé. Après tout, le calendrier moderne (nouveau julien) est utilisé par les Églises qui soutiennent notre Église locale, d’autre part, les opposants et, tout d’abord, l’Église orthodoxe russe – adhèrent à l’ancien calendrier (julien)”. 

Par ailleurs, l’Ukraine est déchirée par une guerre d’influence entre les Eglises. Reconnue autocéphale par le Patriarcat œcuménique de Constantinople en 2019, l’EOU est une Église qui ne dépend d’aucun patriarcat. Sa rivale, l’Eglise orthodoxe ukrainienne, est indépendante du patriarcat de Moscou depuis le mois de mai 2022, mais elle est régulièrement accusée d’entretenir des liens de proximité avec la Russie. En changeant de calendrier, l’EOU tient à faire figure d’incarnation de la résistance ukrainienne face à la Russie. 

Ce passage au calendrier julien “nouveau style”, aujourd’hui utilisé par la moitié des Eglises orthodoxes dans le monde, faisait l’objet d’une concertation menée en commun avec l’Eglise gréco-catholique d’Ukraine. L’année dernière, l’EOU avait déjà autorisé ses fidèles à célébrer Noël exceptionnellement le 25 décembre, pour protester contre l’invasion russe.

Tags:
Guerre en UkraineOrthodoxes
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement