Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Le coup de ciseaux du cœur de Maria

Maria-peluqueria-elejido.jpg

Gentileza María López.

Maria Lopez dans son salon de coiffure.

Merche Crespo - publié le 12/04/23

En Espagne, Maria a choisi de faire de son métier de coiffeuse une mission au service des plus démunis. En offrant des coupes de cheveux gratuites, elle aide les personnes sans-abri à se réinsérer et à trouver un emploi.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Coiffer, apprêter et redonner confiance en leur apparence aux plus démunis : telle est la mission de Maria Lopez, une coiffeuse espagnole à El Ejido, en Andalousie (Espagne). Âgée de 25 ans, cette jeune coiffeuse a ouvert son salon à l’été 2022, et déjà, tout le quartier la connaît. Cette idée a germé un jour où Maria discutait avec une femme sans-abri, qu’elle voyait régulièrement en bas de chez elle.

« Elle m’a dit qu’elle ne parvenait pas à trouver un travail. J’ai décidé de lui réaliser une coupe de cheveux pour améliorer son apparence, en lui faisant promettre qu’elle chercherait du travail encore après », raconte cette jeune femme au journal espagnol Ideal. « Je lui ai dit que j’étais prête à la maquiller, à prendre des photos et à lui faire un CV pour qu’elle puisse se présenter à un entretien d’embauche. »

Favoriser la confiance en soi des plus pauvres

C’est après cette discussion que naît l’envie de Maria de généraliser cette pratique, afin d’aider une personne démunie à changer son image mais surtout à améliorer sa confiance en soi pour faciliter la recherche d’un emploi. Elle décide donc de proposer cette offre dans son salon aux personnes sans ressources, avec pour seule exigence de présenter un document attestant de sa situation de précarité. Munie de sa paire de ciseaux et de ses pinceaux, Maria veut que les plus démunis « aient cette possibilité d’entrevoir un avenir meilleur. C’est pourquoi la coiffure est importante : les personnes que j’ai déjà coiffées ont vu leur estime de soi augmenter et c’est très agréable. »

Maria a elle-même connu des difficultés financières qui ont engendré des privations. « Cela me motive à aider », explique-t-elle encore. « Pour être une bonne coiffeuse, je pense qu’il faut d’abord être une bonne personne. »

Tags:
EspagnePauvreté
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement