Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Qui pratique encore la religion chrétienne en France ?

MESSE-ASSEMBLEE-GODONG-FR147189C.jpg

Pascal Deloche I Godong

Cécile Séveirac - publié le 05/04/23

Deux études, produites respectivement par l’Insee et par Harris Interactive pour le CFRT, ont été publiées le 30 mars 2023. Bien que s’appuyant sur des périodes et des tranches d’âges différentes, elles indiquent toutes deux une baisse de la pratique de la religion chrétienne.

Qui sont les chrétiens de France et comment pratiquent-ils leur religion ? Deux études, publiées fin mars se sont penchées sur ce difficile sujet. La première est produite par l’Insee sur la diversité religieuse en France pour la tranche d’âge 18-59 ans, sur l’année 2019-2020. La seconde, par Harris Interactive pour le Comité français de radio-télévision (CFRT), qui produit l’émission “Le Jour du Seigneur”, sur une période d’un mois en 2022, pour les 18-65 ans et plus.

L’Insee fait ainsi le constat d’une poursuite constante de la sécularisation de la France depuis les années 2010, date de sa dernière étude tandis que celle d’Harris Interactive est plus positive quant au constat d’une déchristianisation généralisée. 51% de la population des 18-59 ans de la France métropolitaine en 2019-2020 déclare “ne pas avoir de religion”, assure l’Insee. Elle établit que 29% de personnes se réclament de la religion catholique, 9% sont chrétiens “autres” (orthodoxes et protestants essentiellement) et 10% sont musulmans, ces deux dernières catégories suivant quant à elle une augmentation. La religion catholique demeure la première de France, et l’islam confirme ainsi sa deuxième place. 76% des musulmans considèrent leur religion importante pour eux, contre 27% des catholiques et 39% des autres chrétiens. 

Une baisse constante de la pratique particulièrement chez les catholiques

Un intérêt pour la religion nettement moins marqué chez les catholiques donc, ce qui se ressent dans leur pratique : seuls 8% d’entre eux fréquentent une église régulièrement et 15% prient au moins une fois par semaine, là où musulmans et chrétiens d’une autre confession prient respectivement à 60% et 30% de manière hebdomadaire. Un constat globalement partagé par l’étude d’Harris Interactive. Selon cette dernière, qui se base sur une période plus récente – mai 2022 –, près d’un Français sur deux (46%) se dit “proche de la religion chrétienne”, tous cultes confondus, mais seulement 12% sont pratiquants. La grande majorité est catégorisée à 48% comme “éloignés”, c’est-à-dire non pratiquants mais d’éducation chrétienne. Pour autant, “si la tendance de déchristianisation existe sans doute, elle a tendance à être un peu exagérée. Il y a encore des chrétiens, même s’ils sont moins convaincus ou pratiquants”, explique à Aleteia Benoît Cassaigne, président du CFRT. “90% de baptisés sur les personnes interrogées, c’est un élément purement factuel. Rien qu’à Paris, on compte cette année environ 450 catéchumènes. Pendant le Covid, nous avions rassemblé un million de personnes sur France 2 pour la messe, et même après la fin du confinement, nous atteignons encore 700.000 personnes en moyenne”, poursuit-il. L’étude estime que les chrétiens (sans distinction) se rendant dans un lieu de culte environ une fois par semaine est de seulement 6%. 16% prient presque tous les jours. 

Les “curieux” et les “éloignés” qui représentent respectivement 18% et 48%, représentent les personnes peu pratiquantes mais qui ont reçu une éducation chrétienne et/ou nourrissent un intérêt pour les questions liées à la spiritualité. Ces deux catégories représentent donc un certain vivier pour la mission d’évangélisation, que le Pape a exhorté à remettre au goût du jour dans plusieurs interventions publiques. Récemment, lors de son audience générale du 29 mars, il avait dénoncé le “christianisme de maquillage” et fustigé le “catholicisme de salon”.

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement