Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 18 juin |
Saint Léonce de Tripoli
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Un dominicain cuistot dans MasterChef

MARCOS GARCIA

Cortesía

Le père Marcos Garcia, ici en civil, dans l'émission Master Chef Espagne

Ramón Antonio Pérez - publié le 29/03/23

Fray Marcos García, un dominicain vénézuélien, participe à l'émission culinaire MasterChef Espagne qui a débuté le 27 mars 2023. Son objectif ? Montrer que "Dieu est là, dans les casseroles et dans les marmites".

Un prêtre dans une cuisine, jusqu’ici, cela n’a rien d’extraordinaire. Mais un prêtre dans une cuisine filmée par une caméra et diffusé à la télévision, c’est une toute autre histoire. Le père Marcos García, d’origine vénézuélienne, fait partie de l’Ordre des Prêcheurs Dominicains. Âgé de 44 ans et passionné de cuisine, il a décidé de participer à la onzième saison de la célèbre émission de téléréalité culinaire, “Master Chef”, en Espagne. Celle-ci a débuté le 27 mars et voit s’affronter différents candidats au cours d’épreuves culinaires, évalués par les présentateurs Pepe Rodríguez, Jordi Cruz et Samantha Vallejo-Nágera, chefs cuisiniers reconnus en Espagne.

Sur plus de 70.000 candidatures, seules 1.000 ont été retenues. Pour autant, celle du père García n’a pas manqué de faire réagir les trois juges de l’émission, qui ont été étonnés de voir un prêtre concourir aux côtés des autres candidats. “Que fait un prêtre dans MasterChef ?”, a ainsi questionné le chef cuisinier Pepe Rodríguez. “Sainte Thérèse d’Avila disait bien que le Seigneur est là, au milieu des marmites et des casseroles”, a répondu le père Marcos aussitôt. Suivi par plus de 10.000 abonnés sur son compte Instagram, le père Marcos publie régulièrement de courtes vidéos dans lesquelles il livre un temps d’enseignement sur un évangile.

View this post on Instagram

A post shared by Fray Marcos J. García S. OP (@miamigoelfray)

“Au début du casting, je n’ai pas dit que j’étais frère dominicain”, a confié le père Marcos au site espagnol des Dominicains. “Puis j’ai expliqué au producteur que je devais partir pour aller célébrer la messe pour mes paroissiens”. S’il remporte le concours, le père Marcos souhaite pouvoir aider sa communauté au Venezuela et une maison de retraite située à la frontière colombo-vénézuélienne.

Entré chez les Dominicains en 1995 alors qu’il sortait à peine du lycée, le père Marcos n’a pas tout de suite été ordonné prêtre. Après trois années de noviciat, il traverse une crise vocationnelle, pris d’une très forte envie de devenir journaliste. Il quitte alors la congrégation pour réaliser ce rêve.

“Parfois, nous n’écoutons pas le Seigneur, qui est la voix que nous devons écouter au milieu de la tempête”, a-t-il déclaré à Aleteia Espagne à propos de ce difficile moment de discernement. Il étudie la communication et multiplie des expériences diverses, de réceptionniste à enseignant en passant par professeur d’arts martiaux, afin d’aider sa famille à payer ses études, et devient finalement journaliste pour la chaine NTN 24, en Colombie. “Finalement, cela a été un moment de purification”, confie-t-il. “Le Seigneur a ses voies, qui ne sont pas les miennes.”

Retour à la case départ

Malgré cette vie riche et remplie, Marcos sentait toutefois un désir qui ne parvenait pas à être comblé. Comprenant finalement que Dieu continuait à l’appeler, le jeune homme fait machine arrière. “Quand Dieu tombe amoureux, il n’a pas de repos tant que nous ne sommes pas à lui”, affirme le dominicain en paraphrasant la célèbre phrase de saint Augustin (“Tu nous as faits pour toi Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne repose pas en toi”, nldr).

Le jeune homme décide de retourner dans l’Ordre où il étudie la théologie, mais se pose toujours la question de l’ordination sacerdotale. Ce n’est qu’en 2020 que ses questionnements trouvent enfin une réponse. Alors qu’il est envoyé en Espagne, au monastère d’Avila‎ où est née Thérèse de Jésus, Marcos découvre la vie de cette grande sainte. Alors qu’il priait beaucoup, Marcos eut soudain l’impression que cette dernière lui demandait : “Pourquoi n’es-tu toujours pas prêtre ?”

Le 15 novembre 2020, à l’âge de 42 ans, il est ordonné diacre par Mgr José María Gil Tamayo, évêque d’Ávila. La cérémonie se déroule presque à huis clos en raison de la pandémie de Covid 19. Alors que la date d’ordination sacerdotale approche quelques mois plus tard, sa mère est empêchée de venir en raison des restrictions sanitaires. Marcos se rend chez le supérieur et lui demande de reporter la date de l’ordination.

“Ne faites plus attendre le Seigneur”, lui répond alors le supérieur de sa congrégation. “En pleurant à trois heures du matin devant le Saint-Sacrement, j’ai écouté la voix de la conscience, qui est la voix de Dieu en nous quand nous l’écoutons vraiment”, explique le père Marcos. “J’ai senti ce Dieu de miséricorde caresser mon âme et me dire : “Je t’ai attendu pendant tant d’années. Tout ce temps, je t’ai laissé faire à ta manière. Maintenant, laisse-moi faire selon la mienne.”” Il est ordonné prêtre le 24 mai 2021, devenant le curé de la paroisse de San Pedro Mártir .

Tags:
CuisinePrêtreTélévision
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement