Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 25 mai |
Sainte Madeleine-Sophie Barat
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

La dernière carmélite ayant connu les sœurs de sainte Thérèse est morte

La célèbre basilique Saint-Therèse de Lisieux en Normandie.

Petr Kovalenkov / Shutterstock

Basilique Saint-Therèse de Lisieux.

Cécile Séveirac - publié le 29/03/23

Sœur Marie-Lucile Perrin est décédée le samedi 18 mars à l'âge de 97 ans. Elle était la dernière carmélite de Lisieux à avoir connu deux des sœurs de Thérèse Martin : Pauline et Céline.

Sœur Marie-Lucile Perrin est décédée samedi 18 mars 2023, à l’âge de 97 ans. Cette religieuse du Carmel de Lisieux était la dernière à avoir connu deux des sœurs de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, elles aussi passées par le Carmel : Pauline et Céline. La vocation de sœur Marie-Lucile Perrin remontait à son adolescence, marquée par la figure très pieuse de sa mère. Elle avait fait partie dans sa jeunesse des Compagnes de Saint-François, un mouvement chrétien de spiritualité franciscaine.

Elle était entrée au Carmel à l’âge de 23 ans, en 1948, lorsque la sœur aînée de Thérèse, Pauline, était prieure du couvent. Cette dernière mourut deux ans plus tard, et c’est donc surtout Céline, avant-dernière fille de Zélie et Louis Martin, que sœur Marie-Lucile a beaucoup connu en partageant près de dix ans de vie commune avec elle. Entrée au couvent en dernier après avoir pris soin de son père jusqu’à sa mort, Céline est à l’origine des nombreuses photographies de Thérèse qui sont aujourd’hui des images de dévotion. Elle est décédée en 1959. “Sœur Marie-Lucile nous disait que Céline Martin avait un grand sens de la fraternité. À plusieurs reprises, celle-ci avait pris conscience, avec sœur Marie-Lucile, de l’existence d’un malentendu avec telle ou telle sœur de leur communauté, et aussitôt, elle se levait, prenait sa canne et allait présenter ses excuses à la sœur”, rapporte au journal la Croix sœur Marie-Bernard, carmélite proche de Marie-lucile pendant une soixantaine d’années. “Pour Céline, il était très important de se réconcilier avec ses sœurs avant d’aller se coucher”, ajoute-t-elle.

“Simple, douce et silencieuse”

Sœur Marie-Lucile avait elle-même été élue prieure du couvent à deux reprises, entre 1982 et 1988, puis entre 1994 et 1998. Toujours selon La Croix, les carmélites ont gardé d’elle le souvenir d’un sens aigu du devoir et d’une grande humilité, et la décrivent comme “simple, douce et silencieuse”. “Quand elle savait qu’il y avait une tâche à faire, même ingrate, elle le faisait, il n’y avait aucun obstacle.” C’est à elle que l’on doit de formidables archives de sainte Thérèse au sein du sanctuaire. Elle avait décidé de se former pour inventorier l’ensemble de ces archives historiques.

Découvrez aussi 50 photos exceptionnelles de sainte Thérèse de Lisieux :

Tags:
carmelThérèse de Lisieux
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-POP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement