Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 29 février |
Saint Auguste Chapdelaine
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Chine : une récompense pour ceux qui signalent des activités religieuses « illégales »

CHRISTIANS, CHINA, PROTEST, HONG KONG, PRAYING

© Shutterstock

Photo d'illustration

Cécile Séveirac - publié le 29/03/23

Les autorités de la ville de Zhumadian, dans la province chinoise du Henan, offrent depuis mi-mars une récompense financière aux citoyens ayant signalé des communautés religieuses non agréées par le Parti communiste chinois.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Les chrétiens de Chine continuent d’endurer nombre de persécutions. À Zhumadian, dans la province du Henan (centre-est de la Chine), le bureau des affaires religieuses de la ville a mis en place une politique de récompense pour les personnes signalant des « activités religieuses illégales », ces dernières faisant référence aux institutions religieuses non agréées par le gouvernement. Les « lanceurs d’alerte » qui opèreraient ce type de signalements se voient offrir des sommes d’argent allant de 600 à 1.200 yuans, ce qui représente entre 80 et 160 euros. Cette décision date du 13 mars mais n’a été rendue publique que très récemment, rapporte AsiaNews.

Le but : inciter les personnes intéressées par une récompense financière à dénoncer les communautés religieuses non alignées sur le Parti communiste chinois (PCC) et toute activité religieuse liée à de telles communautés. Les autorités de la ville concernée invitent non seulement les habitants à signaler tout rassemblement d’une communauté non autorisée, mais également à produire des preuves de nature audiovisuelle afin d’attester de la véracité des faits. Si l’ordonnance en question ne mentionne aucune religion directement, elle s’appliquera particulièrement à la communauté catholique, très ancrée sur ce territoire : 10% de la communauté catholique de Chine vit en effet dans la province de Henan.

Florilège de persécutions en tous genres

Peu de temps avant, les chrétiens de la province du Henan étaient contraints de s’enregistrer via un formulaire en ligne sur l’application « Smart Religion », afin d’obtenir une autorisation pour assister aux messes.

Une hausse des persécutions a été observée contre les chrétiens de Chine, sous surveillance constante du pouvoir communiste. L’ONG ChinaAid a dénoncé un renforcement de la campagne de sinisation de la religion dans son rapport annuel sur la persécution en Chine, publié le 13 février 2023. De nombreuses atteintes aux lieux de culte sont par ailleurs régulièrement constatées. La Chine est le pays du monde qui cible le plus les églises, arbitrairement fermées ou détruites. Malgré une tendance à la baisse en 2022, près d’une église visée sur deux l’est en Chine, selon l’ONG Portes Ouvertes. Le but ainsi recherché est de contraindre les chrétiens, et notamment les catholiques, à rejoindre les églises patriotiques, sous contrôle du PCC, qui ne reconnaît pas l’Église de Rome.

Tags:
Chrétiens en ChineIdéologiesPersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement