Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Saint Thomas More
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Oscar Romero, Père Hamel… À Rome, un mémorial pour les martyrs contemporains

The Memorial of the New Martyrs of the 20th and 21st centuries - Basilica of San Bartolomeo all'Isola

Antoine Mekary | ALETEIA

Mémorial des martyrs contemporains - Basilique San Bartolomeo all'Isola

I.Media - publié le 25/03/23

Un signe de gratitude et de reconnaissance. C'est en ce sens qu'un nouveau mémorial en l’honneur des martyrs du XXe et XXIe siècle a été inauguré à Rome ce jeudi 23 mars 2023. La truelle de Charles de Foucauld, la chasuble d'Óscar Romero, le bréviaire du père Jacques Hamel... Autant d'objets qui ont été témoins de la vie de ces chrétiens contemporains morts pour leur foi.

Le 23 mars 2023, un mémorial en l’honneur des martyrs du XXe et XXIe siècle a été inauguré dans la basilique de San Bartolomeo all’Isola, sur l’île Tibérine, à Rome. Cette église, consacrée à la mémoire des martyrs contemporains depuis le Jubilé de l’An 2000, a ouvert ce nouvel espace pour présenter les nombreux témoignages de chrétiens morts à cause de leur foi.

“Jamais dans l’histoire de l’Église nous n’avons eu un si grand nombre de personnes persécutées à cause de l’Évangile, et donc de martyrs”, a affirmé le cardinal vicaire de Rome, Angelo De Donatis, pendant l’inauguration. Il a souligné que l’ouverture de ce nouvel espace répondait à une “dette de gratitude et de reconnaissance” à la “mémoire et au témoignage” des vies des martyrs modernes. 

Un chrétien sur sept est victime de persécution dans le monde.

Depuis 2002, la basilique de San Bartolomeo all’Isola abritait déjà de nombreux de ces objets et reliques de martyrs dans les six chapelles qui flanquent la nef principale. Celles-ci sont divisées par zone géographique ou dédiées à une période spécifique de persécution, comme sous le nazisme ou le communisme. Mais le manque d’espace s’est fait ressentir, et un espace a été créé dans la crypte pour accueillir davantage de témoignages et reliques – et être en mesure d’en accueillir d’autres à l’avenir.

Récemment, le représentant du Saint-Siège auprès des Nations unies à Genève a dénoncé le fait qu’un chrétien sur sept est victime de persécution dans le monde. “Il est inquiétant que des personnes soient persécutées simplement parce qu’elles professent publiquement leur foi et que, dans de nombreux pays, la liberté religieuse soit restreinte”, avait-il affirmé lors de la session du Conseil des Droits de l’homme.

Charles de Foucauld, Mgr Romero, le Père Hamel…

Le nouvel espace, dans la crypte médiévale de la basilique, a été aménagé avec des passerelles en bois et des vitrines où sont exposés des reliques et d’autres objets, accompagnés d’explications historiques sur la vie des personnalités.

Parmi ces témoins, on retrouve celui du saint évêque salvadorien Óscar Romero, assassiné par le pouvoir de son pays : sa chasuble couleur de sang trône en bonne place dans le nouvel espace. Mais tous les objets ne sont pas ceux de martyrs, mais aussi de saints qui ont eux aussi laissé un témoignage de sainteté puissant, comme Charles de Foucauld. La truelle qu’il a utilisée pour construire son ermitage est ainsi exposée.

The Memorial of the New Martyrs of the 20th and 21st centuries - Basilica of San Bartolomeo all'Isola
Mémorial des martyrs contemporains – Basilique San Bartolomeo all’Isola

On retrouve aussi beaucoup d’autres objets appartenant à des catholiques morts très récemment – et dont le martyr n’a pas été officiellement décrété, par exemple le bréviaire du père Jacques Hamel, assassiné dans sa paroisse en 2016, ou des biens appartenant à des victimes des sanglants attentats à la bombe survenus lors des fêtes de Pâques en 2019 au Sri Lanka. 

Découvrez, en images, quelques objets exposés au Mémorial :

Financé par Sant’Egidio et le diocèse de Chicago

La restauration et l’aménagement de cet espace, qui ont commencé dès 2004, ont été financés en grande partie par la Communauté de Sant’Egidio, qui administre l’église. L’archidiocèse de Chicago a aussi contribué aux dépenses, car son archevêque, le cardinal Blase Cupich, est le titulaire de la basilique.

The Memorial of the New Martyrs of the 20th and 21st centuries - Basilica of San Bartolomeo all'Isola
Inauguration du mémorial des martyrs contemporains – Basilique San Bartolomeo all’Isola

Ce dernier était d’ailleurs présent à l’inauguration du nouveau mémorial et a souligné que dans cette basilique “l’histoire ancienne du martyre est unie à la mémoire de nouveaux martyrs”. La basilique abrite en effet aussi depuis de nombreuses années des reliques de saint Barthélémy, apôtre et mort en martyr en Arménie selon la tradition.

Vers le Jubilé de 2025

La basilique de San Bartolomeo all’Isola a commencé à accueillir la mémoire des martyrs modernes il y a une vingtaine d’années, après qu’une commission créée par Jean-Paul II en 1999, à l’occasion du Jubilé de l’an 2000, a passé deux ans à étudier ce phénomène. Ils ont créé environ 12.000 dossiers sur le sujet, et le sanctuaire a été ouvert en 2002.

L’inauguration de ce nouveau mémorial à l’intérieur de la basilique s’inscrit dans cet héritage, mais est aussi pensée en vue du Jubilé de 2025. En effet, comme annoncé récemment par le cardinal Marcello Semeraro, préfet du dicastère pour les Causes des saints, une autre commission du même genre que celle de 1999 doit être créée à cette occasion pour étudier les martyrs et d’autres témoignages de foi de chrétiens du XXIe siècle.

Tags:
Jacques HamelMartyrsoscar romeroPersécutionsVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement