Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 18 avril |
Saint Parfait de Cordoue
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Haïti : enlevé par un gang armé, le père Jean-Yves libéré

HAITI

Ricardo ARDUENGO | AFP

Cécile Séveirac - publié le 24/03/23

Le père Jean-Yves Médidor, prêtre de la paroisse du Christ-Roi à Port-au-Prince, a été retrouvé sain et sauf le 22 mars, après avoir été enlevé par un gang armé dix jours plus tôt.

Le père Jean-Yves Médidor, prêtre des Clercs de Saint-Viateur et curé de la paroisse du Christ-Roi à Port-au-Prince, a été libéré le 22 mars 2023, rapporte l’Agence Fides. Il avait été enlevé le 10 mars par un groupe d’hommes armés dans la banlieue de la capitale haïtienne, dans la zone de la Croix des Bouquets sous le contrôle du groupe armé des “400 Mawzoo”. Ces derniers, cagoulés, l’avaient attaqué avant de le faire monter de force dans une voiture et de prendre la fuite.

La nouvelle de la libération du pères Jean-Yves a été annoncée par le père Nestor Fils Aime, supérieur provincial du Canada, et le père Dudley Pierre, supérieur des Viatoriens en Haïti. “Nous avons appris que notre frère a retrouvé sa liberté hier soir”, ont-ils déclaré. “Nous remercions tous ceux qui nous ont accompagnés et soutenus par leurs prières pendant ces douze jours d’enfer. Nous continuerons à prier pour tous ceux qui sont retenus en otage et qui attendent le jour de leur libération. Nous souhaitons au père Jean-Yves un bon retour. Que le Seigneur le fortifie et l’aide à tourner cette page douloureuse.”

Série d’enlèvements de missionnaires

Quelques semaines auparavant, le père Antoine, missionnaire clarétain des Antilles et vicaire paroissial de la paroisse Saint-Michel-Archange à Port-au-Prince, avait lui aussi été enlevé aux alentours de Port-au-Prince, avant de parvenir à s’enfuir après dix jours de captivité. Dans cet État insulaire, situé dans les Caraïbes, la population subit une aggravation des violences depuis l’assassinat du président Jovenel Moïse, en 2021. Une véritable descente aux enfers caractérisée par des rixes entre gangs, des assassinats et de nombreux enlèvements. L’Église catholique locale est en première ligne et tâche de poursuivre tant bien que mal sa mission auprès des catholiques du pays, tout en subissant des enlèvements toujours plus récurrents de ses missionnaires ainsi que de nombreuses destructions.

Nigeria, Birmanie, Haïti… 2022, une nouvelle année sanglante pour les chrétiens :

Tags:
enlevementhaitiMissionnaire
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement