Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 14 juin |
Saint Elisée
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Carême 2023 : convertir la joie en “joie parfaite”

joie.jpg

OneLineStock I Shutterstock

Michel Martin-Prével, cb - publié le 17/03/23

La conversion du cœur passe aussi par la conversion de ses émotions. Durant le carême, le père Michel Martin-Prével invite à "évangéliser" ses émotions en les identifiant, puis en les transformant en vertu. Aujourd’hui, Aleteia donne des pistes pour passer de la joie à "la joie parfaite" de l'Evangile.

La joie est l’une des quatre grandes émotions universelles que la nature nous a données par-dessus la colère, la peur et la tristesse. Elle exprime une satisfaction qui a toujours une cause particulière, un sentiment de plénitude, une réussite.

Bien souvent cette émotion remplit toute notre personne. Comme chaque émotion, elle est très humaine et nous traverse de manière relativement courte et passagère. Elle a besoin d’espace pour s’exprimer. Par exemple, lorsque nous rions aux éclats, cela fait parfois du bruit ! Qu’est-ce qui nous procure de la joie ? Des hormones, vitamines du corps puis de l’âme : la dopamine, hormone du plaisir, la sérotonine, hormone de la bonne humeur, l’adrénaline, hormone de l’excitation, l’ocytocine, hormone de l’attachement.

Ni positive, ni négative, la joie est liée à la satisfaction d’un désir, la réussite d’un projet important à nos yeux, une rencontre agréable. C’est un état de satisfaction et de bien-être qui se manifeste par de la gaîté et de la bonne humeur. Elle devient un état d’esprit, un état plus intérieur, par apprentissage qui s’acquiert à n’importe quel moment de la vie et qui se travaille au fil du temps. Elle nous ouvre aux autres, et nous rend plus lumineux et enthousiaste. Elle se cultive donc dans la gratitude. Alors, elle se partage et s’accroît, se communique.

Saint Thomas précise que la joie est causée par la jouissance de l’amour ; elle est son effet, deuxième fruit de l’Esprit saint après lui. Elle est joie de faire le bien, appris auprès de Celui qui en est la source. “Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance” (1 Th 5, 16). Voilà notre programme de Carême, pas d’être joyeux parce que tout va bien, mais de commencer par exercer la gratitude, puis de prier et rendre grâce. Le dimanche de Laetare nous rappellera qu’être joyeux est un commandement comme l’amour !

Tags:
Carême
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-POP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement