Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Carême 2023 : convertir le mépris en auto-dérision

autoderision.jpg

Sell Vector I Shutterstock

Michel Martin-Prével, cb - publié le 14/03/23

La conversion du cœur passe aussi par la conversion de ses émotions. Durant le carême, le père Michel Martin-Prével invite à "évangéliser" ses émotions en les identifiant, puis en les transformant en vertu. Aujourd’hui, Aleteia donne des pistes pour passer du mépris à l'humour.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Mélange de colère et de dégoût, à l’égard de quelqu’un ou de quelque chose, le mépris peut nous rattraper très vite sans prendre de précautions, soit par sentiment de supériorité, soit par manque d’intérêt. Violent, puissant, il peut pousser au sentiment de dédain, d’indifférence, voire de haine. Il nous met au-dessus d’un autre par gloriole, nous situant en supériorité, ou par colère, refusant l’égalité, et assignant l’autre à l’infériorité. 

C’est une attitude grave contre la charité, nourrissant l’arrogance et l’orgueil, premier péché capital. Souvent on méprise pour ne pas se mépriser soi-même. La lutte se situe alors sur l’indulgence et la bienveillance. 

Mais souvent le mépris se cache sous la moquerie ou l’humour. Certes l’humour, au sens large, est une forme d’esprit qui s’attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité, dans le but de faire rire ou de divertir un public. Le rire est bon pour la santé et l’humour nous permet de prendre du recul sur ce que nous vivons. Le rire est le propre de l’homme, dit Bergson ; il démonte la peur ou l’anxiété. Il permet de ne pas se prendre au sérieux, contre la vanité ou l’orgueil.

Un peu d’humour nourrit l’amour, donne un peu de joie contre la mélancolie ou la tristesse. Et tant que l’humour nous concerne nous-mêmes, il nous mène à l’humilité, et il n’y a que du bonheur pour les autres ! Mais si l’humour glisse vers l’ironie et devient une arme contre autrui, on retrouve alors le mépris ou la vengeance. L’ironie rit de l’autre, l’humour est capable de rire de soi. C’est pourquoi la Bible invite à ne pas prendre le chemin des « railleurs » (Ps 1, 1), à ne pas siéger avec ceux qui ricanent. Ce sont ceux qui restent légers et se moquent de tout et surtout des autres. 

Si l’humour reste ambigu et peut donner le pire comme le meilleur, retenons que le pratiquer pour soi-même est une vraie vertu. Par exemple, tournons en humour une situation que nous vivons mal en ce moment.

Tags:
Carême
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement