Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Angélus : le Pape rappelle quelle est la soif la plus profonde du Christ, et cela concerne tous les hommes

la samaritaine

Domaine public

"Jésus et la Samaritaine au puits de Jacob", Angelica Kauffmann.

I.Media - publié le 12/03/23

Le pape François a rappelé que le Christ souffre de la même soif que les hommes : si les hommes ont soif de l'amour de Dieu, le Christ lui-même a soif de l'amour des hommes.

À l’occasion de l’angélus, le pape François a demandé à la foule des fidèles réunis place Saint-Pierre s’ils éprouvaient la « soif de Dieu », c’est-à-dire, le « besoin de son amour comme de l’eau pour vivre », le 12 mars 2023. Il a aussi appelé les catholiques à se préoccuper de la soif des autres et de la terre.

À la veille du 10e anniversaire de son élection sur le trône de Pierre, le pape François est apparu comme chaque dimanche à midi à la fenêtre du Palais apostolique pour réciter la prière de l’angélus devant plusieurs milliers de personnes. Dans une courte catéchèse, il a commenté l’Évangile de la Samaritaine, un récit dans lequel Jésus demande à boire à une femme de Samarie qui se trouve près d’un puits à l’heure la plus chaude de la journée.

Cette soif de Jésus, c’est avant tout une soif de notre amour.

« C’est une image de Dieu qui s’abaisse », a commenté le pontife de 86 ans. « En Jésus, Dieu s’est fait l’un de nous, assoiffé comme nous, il souffre de la même soif que nous », a-t-il souligné. Cette soif de Jésus n’est pas seulement physique, mais « elle exprime les soifs les plus profondes de notre vie : c’est avant tout une soif de notre amour […] Et elle se manifestera au moment culminant de la passion, sur la Croix ; là, avant de mourir, Jésus dira : ‘J’ai soif’ ».

Toute la terre « a soif »

Dans un deuxième temps, le pape a expliqué que cet Évangile était aussi un appel à prendre soin de la soif des autres. « ‘Donne-moi à boire’, nous disent ceux qui, dans la famille, sur le lieu de travail, dans les autres lieux que nous fréquentons, ont soif de proximité, d’attention, d’écoute », a ainsi confié le chef de l’Église catholique.

« Donne-moi à boire est l’appel de notre société, où la précipitation, la course à la consommation et l’indifférence génèrent l’aridité et le vide intérieur », a-t-il insisté, sans oublier de mentionner « le cri de tant de frères et sœurs qui manquent d’eau pour vivre, alors que nous continuons à polluer et à défigurer notre maison commune ». Selon le pape, cette « maison commune » est elle aussi « épuisée et desséchée » ; elle aussi « a soif ».

En conclusion, le pape François a laissé à la foule ces deux questions : « Ai-je soif de Dieu ? » et « Est-ce que je me préoccupe de la soif des autres, la soif spirituelle et la soif matérielle ? ».

Tags:
Pape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement