Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le pape François renouvelle le Conseil des cardinaux

CARDINALS

Shutterstock | giulio napolitano

I.Media - publié le 07/03/23

Le pape François a renouvelé son Conseil des cardinaux (C9), la structure qu’il avait mise en place dès 2013 pour l’aider dans le gouvernement de l’Église catholique.

François a renouvelé son Conseil des cardinaux (C9), la structure qu’il avait mise en place dès 2013 pour l’aider dans le gouvernement de l’Église catholique. Trois cardinaux le quittent – dont l’Allemand Reinhard Marx – et cinq font leur entrée – Sérgio da Rocha, archevêque de Salvador de Bahia (Brésil), Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg, Juan José Omella Omella, archevêque de Barcelone (Espagne), Gérald C. Lacroix, archevêque de Québec (Canada) et l’Espagnol Fernando Vérgez Alzaga, président du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican.

Ils siègeront aux côtés de quatre autres cardinaux qui restent membres de ce conseil : le secrétaire d’État Pietro Parolin (Italien), l’archevêque de Kinshasa Fridolin Ambongo (RDC), l’archevêque de Bombay Oswald Gracias (Inde) et puis l’archevêque de Boston Seán Patrick O’Malley (États-Unis).

Institué dès la première année du pontificat de François

Ce conseil a été institué dès la première année du pontificat du pape François afin de l’aider à gouverner l’Église et d’étudier un projet de réforme de la Curie romaine. Les cardinaux Oswald Gracias et Seán Patrick O’Malley ont fait partie dès l’origine de ce conseil qui ne comptait que 8 membres avant que le cardinal Pietro Parolin ne l’intègre aussi en 2014 et porte le nombre à 9 membres.

La création de ce que les médias ont surnommé “C8” puis “C9” a sans doute répondu à un vœu exprimé par les cardinaux lors du conclave de 2013 à l’occasion des Congrégations générales. Certains souhaitaient en effet renforcer la collaboration entre le pape et les territoires de l’Église. Le pape François a en outre toujours veillé à ne pas se laisser enfermer dans une structure romaine et à multiplier les sources d’informations et de conseils. 

La constitution de ce petit groupe de cardinaux, beaucoup plus restreint qu’un Collège des cardinaux ou bien qu’un Synode des évêques, devait aussi permettre de travailler efficacement à la réforme de l’administration du Pape. Si le chantier de la nouvelle constitution de la Curie a été la priorité de cet organisme – qui ne fait pas partie de la Curie –, la publication en mars 2022 de la constitution Praedicate Evangeliumn’a pas donné lieu à la dissolution du C9 qui continue à se réunir régulièrement.  

Départ du cardinal Reinhard Marx

Ainsi, en décembre dernier, les sept cardinaux alors membres avaient échangé avec le Pape sur la phase continentale du Synode sur l’avenir de l’Église, sur la commission pour la protection des mineurs ou bien encore sur les travaux de la COP 27 en Égypte. 

Hormis l’Océanie, tous les continents sont représentés dans ce nouveau C9. À noter toutefois que l’Amérique centrale, avec le départ du cardinal Maradiaga ne figure plus dans le conseil. L’Europe gagne au contraire une place, avec l’entrée des cardinaux Hollerich et Omella. En comptant les deux cardinaux de Curie – Parolin et Vérgez Alzaga –, le Vieux continent pourvoit 4 des 9 sièges du conseil. La francophonie est mieux représentée que dans la précédente configuration où seul le cardinal Ambongo venait d’une région où le français est parlé officiellement. Il est désormais rejoint par les cardinaux Lacroix et Hollerich.

Présentation du nouveau “C9” du pape François

Du côté des cardinaux qui ne sont pas renouvelés dans le C9 se trouve donc le cardinal Hondurien Óscar Andrés Rodríguez Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa. Très proche du pape François, il vient d’atteindre 80 ans. Le cardinal Giuseppe Bertello, président émérite du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican, a lui aussi franchi le cap des 80 ans en octobre dernier.

Le départ le plus notable est donc celui du cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et coordinateur du Conseil pour l’économie. Celui qui a aujourd’hui 69 ans faisait pourtant partie de la première promotion du Conseil des cardinaux. Ce prélat connu pour ses élans réformistes dans l’Église apparaît plus en retrait depuis qu’il a présenté sa démission en juin 2021 de sa charge d’archevêque. Sa démission, prise sur fond d’abus sexuels dans l’Église en Allemagne, n’a pas été acceptée par le pape François.

Le cardinal Jean-Claude Hollerich (Nouvel entrant)

president comece
Mgr Hollerich.

Le cardinal Jean-Claude Hollerich, qui fait son entrée dans le C9, est devenu progressivement une personnalité stratégique dans l’Église aujourd’hui. Il a été choisi par le pape François pour endosser le rôle très délicat de rapporteur du Synode sur l’avenir de l’Église. Actuellement en cours, ce vaste chantier est censé rendre l’Église moins centralisée et cléricale. Ce jésuite de 64 ans est entré dans la Compagnie de Jésus en 1981 et a été ordonné prêtre en 1990. Il a passé plus de 23 ans en mission au Japon, où il a appris à abandonner ses schémas préexistants. Réformateur assumé, il s’est dit favorable à l’ordination diaconale des femmes, à un changement de la doctrine de l’Église sur l’homosexualité ou encore à l’ordination d’hommes mariés. Résolument européen, il a été élu à la tête de la Commission des épiscopats de l’Union européenne (COMECE) en 2018 et achève son mandat.

Cardinal Gérald Lacroix (Nouvel entrant)

WEB3-CANADA-ARCHBISHOP-QUEBEC-GERALD-CYPRIEN-LACROIX-Capture-ECDQ.tv_.jpg
Le cardinal Gérald Lacroix.

Âgé de 65 ans, le cardinal canadien Gérald Lacroix intègre le Conseil des cardinaux, devenant le deuxième représentant de l’Amérique du Nord avec le cardinal O’Malley. Ordonné prêtre en 1988, il est membre de l’Institut séculier Pie X, qu’il a dirigé de 2001 à 2009 après des années de mission en Colombie. En 2009, Benoît XVI en fait un évêque auxiliaire de Québec, diocèse dont il prend la tête en 2011. À l’aise avec les médias, combatif sur les questions liées à la place de l’Église dans la société, il déclare vouloir “en finir avec l’image archaïque et dépassée de l’Église”. Un style qui plaît au pape François qui l’élève à la pourpre cardinalice en 2014. Le prélat a également été l’envoyé spécial du pontife pour gérer la crise des pensionnats pour autochtones qui a durement frappé l’Église catholique au Canada à partir de 2021.

Cardinal Juan José Omella Omella (Nouvel entrant)

Newly elevated cardinal, Juan José Omella from Spain
Cardinal Juan José Omella Omella.

L’Espagnol Juan José Omella Omella, 76 ans, a été ordonné prêtre pour le diocèse de Saragosse en 1970. En 1996, Jean Paul II l’a nommé évêque auxiliaire de Saragosse, puis il a été transféré en 1999 pour être évêque de Barbastro-Monzón et ensuite évêque de Calahorra y La Calzada-Logroño en 2004. Remarqué par le pape François pour son action dynamique en faveur des pauvres et des migrants, il est promu archevêque de Barcelone en 2015 et cardinal en 2017. Président de la conférence épiscopale d’Espagne depuis 2020, il s’est aussi engagé dans un vaste processus d’aggiornamento sur le thème des abus sexuels sur mineurs. 

Cardinal Sérgio da Rocha (Nouvel entrant)

Sergio-da-Rocha-CC-BY-SA-2.5.jpg
Mgr Sergio da Rocha.

Le nouveau membre Sérgio da Rocha, archevêque de São Salvador de Bahia au Brésil, représentera l’Amérique latine au sein du C9. Le cardinal âgé de 63 ans, aujourd’hui primat du Brésil, a été ordonné prêtre en 1984, et nommé évêque auxiliaire de Fortaleza en 2001, puis archevêque de Teresina en 2007. Il a été ensuite archevêque de Brasilia de 2011 à 2020. De 2015 à 2019, il a été président de la Conférence épiscopale brésilienne (CNBB), l’une des plus grandes au monde. Tourné vers les nécessiteux et la justice sociale, le prélat écrit souvent des articles d’opinion, s’exprimant sur des thèmes tels que le changement climatique, les jeunes et l’importance de la fraternité et de la solidarité. 

Cardinal Fernando Vérgez Alzaga (Nouvel entrant)

Fernando-Vergez-Alzaga-CC-BY-3.0.jpg
Mgr Fernando Vérgez Alzaga.

Âgé de 78 ans, Fernando Vérgez Alzaga fait partie des plus récents cardinaux, créés par le pape le 27 août 2022. Cet Espagnol, membre des Légionnaires du Christ, ordonné prêtre en 1970, travaille à la Curie romaine depuis plus de 50 ans, où il a servi cinq pontifes, de Paul VI à François. Depuis le 1er octobre 2021, il est président de la Commission pontificale pour l’État de la Cité du Vatican et président du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican. Administrateur discret, il est reconnu pour son expérience, sa loyauté et son incorruptibilité. 

Cardinal Pietro Parolin (Déjà présent)

PIETRO PAROLIN
Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège.

Le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin est l’une des figures centrales du pontificat du pape François. Ordonné en 1980, l’Italien de 68 ans est entré au service de la diplomatie pontificale en 1986. Il a été notamment sous-secrétaire pour les relations avec les États de 2002 à 2009. Après quatre ans comme nonce apostolique au Venezuela, le pape François l’a appelé à ses côtés pour succéder au cardinal Bertone comme secrétaire d’État à l’automne 2013. Créé cardinal le 22 février 2014, il conduit depuis 10 ans la secrétairerie d’État et accompagne le Pape dans tous ses voyages à l’étranger. Il fait partie du Conseil des cardinaux depuis 2014. 

Cardinal Seán Patrick O’Malley (Déjà présent)

Cardinal Sean Patrick O’Malley – it
Mgr Patrick O’Malley.

Le cardinal américain Seán Patrick O’Malley, fait partie du Conseil des cardinaux depuis sa création. L’archevêque de Boston, âgé de 78 ans, est un homme clé de la lutte contre les abus dans l’Église. Il est à la tête de la Commission pontificale pour la protection des mineurs du Vatican depuis 2014. Religieux capucin, il a été ordonné prêtre en 1970, et consacré évêque en 1984. C’est Benoît XVI qui l’a nommé à Boston en 2003, et qui l’a créé cardinal en 2006. Au cours de son ministère, il a développé un fort engagement envers la justice sociale et les migrants, et s’est aussi illustré comme prélat “pro-vie”. Lors du conclave de 2013, il aurait recueilli 10 voix au premier tour. 

Cardinal Fridolin Ambongo (Déjà présent)

mgr ambongo rdc aed
Mgr Ambongo, archevêque de Kinshasa.

Seul cardinal africain du C9, dont il est membre depuis 2020, Fridolin Ambongo, 63 ans, est l’archevêque de Kinshasa, en République démocratique du Congo. Ce capucin , président du Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et Madagascar depuis février 2023, est un défenseur acharné de l’État de droit dans son pays. Ordonné prêtre en 1988, évêque en 2004, et créé cardinal à seulement 59 ans le 5 octobre 2019, il devient l’une des figures de premier plan dans l’Église catholique. Le pape François a visité son archidiocèse de Kinshasa en février 2023. 

Cardinal Oswald Gracias (Déjà présent)

SYNOD2018
Mgr Oswald Gracias.

Le représentant de l’Asie, le cardinal indien Oswald Gracias, 78 ans, est l’un des deux cardinaux à être membre du C9 depuis ses débuts – avec le cardinal O’Malley. Originaire de Bombay, il est ordonné prêtre en 1970 et consacré évêque en 1997. Ce docteur en droit canonique, archevêque de Bombay depuis 2006, est un fidèle du pape François, et prône une attitude “pastorale” de l’Église, plaidant pour une décentralisation et décléricalisation. Il a été à plusieurs reprises président de la Conférence des évêques d’Inde. 

Tags:
Curie romainePape FrançoisVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement