Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 21 avril |
Saint Anselme de Cantorbéry
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

La prière, cet espace enchanté où je peux m’entendre et ne pas penser 

kobieta dziękuje Bogu uśmiechając się i kładąc rękę na sercu

fizkes | Shutterstock

Peter Cameron - publié le 28/02/23

La prière est un espace à rechercher pour laisser émerger la voix de Dieu…

C’est la pratique du silence dans la prière quotidienne qui permet d’accéder à la présence de Dieu. L’essayiste britannique Pico Iyer parle de l’importance de “travailler pour gagner le silence” afin “de ne pas en faire une absence mais une présence ; non pas un vide mais une plénitude. Le silence est quelque chose de plus qu’une simple pause ; c’est ce qui enchante un lieu en dégageant l’espace, en suspendant le temps, en élargissant l’horizon même. Dans le silence, nous pouvons nous entendre penser ; mais ce qui est encore plus vrai, c’est que, dans le silence, nous pouvons nous entendre ne pas penser, et ainsi descendre en nous-mêmes dans un endroit beaucoup plus profond que la simple pensée. Dans le silence, nous pouvons entendre quelqu’un d’autre penser”. 

Il est nécessaire de trouver un silence de qualité pour affronter ses inquiétudes avec efficacité. Saint Jean de la Croix (1542-1591) nous enseigne avec sagesse que l’homme spirituel doit “apprendre à demeurer en Dieu avec une attention aimante et le cœur paisible, même s’il se semble oisif. Car peu à peu, la paix divine et la connaissance sublime de Dieu, enveloppées dans l’Amour divin, seront infusées dans l’âme de l’homme. Sinon son âme sera troublée et tirée vers le dégoût et la répugnance. Et si des scrupules sur cette inactivité surgissent, il doit se rappeler que la pacification de l’âme, qui la rend calme, paisible et sans désir n’est pas une chose facile.”

La prière du silence

Sainte Thérèse d’Ávila (1515-1582) parle de la “prière du silence” : le silence priant renforce la capacité et l’empressement à écouter le Bien-Aimé. Plus l’âme dirige son regard et son attention vers Jésus, moins elle est préoccupée par elle-même et par ses préoccupations égocentriques. Ce silence, c’est celui de l’amoureux qui se contente de regarder son Bien-Aimé, de le contempler avec tranquillité.  

Le silence parle au silence. “Le silence de la présence de Dieu”, écrivait le père jésuite allemand Alfred Delp (1907-1945), “n’est jamais indifférence, mais plutôt signe de sa gratuité et de sa liberté car Il ne se laisse pas enfermer dans nos images ou nos conceptions”. Mon Dieu, ton silence répond mieux que les nombreux élans de mon amour pour toi !

Découvrez aussi les prières express de grands saints :

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement