Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Fin de vie : la Convention citoyenne vote en faveur de “l’aide active à mourir”

WEB2-SOINS-PALLIATIFS-FIN-DE-VIE-AFP-069_Bsip_013374_008.jpg

AMELIE-BENOIST / BSIP / BSIP via AFP

Unité de soins palliatifs.

Anna Ashkova - publié le 19/02/23

La Convention citoyenne du CESE sur la fin de vie a achevé sa phase de délibération. Un vote solennel a conclu les travaux ce dimanche 19 février 2023. Et les trois quarts des votants se sont dits favorables à une modification de la loi en faveur de "l’aide active à mourir".

“C’est un tournant dans la Convention citoyenne sur la fin de vie”, a déclaré Claire Thoury, présidente du comité de gouvernance ce 19 février 2023. Après trois mois de travaux, les 184 Français tirés au sort pour participer à la Convention citoyenne sur la fin de vie se sont réunis du 17 au 19 février pour leur sixième session qui vient clôturer la phase de délibération. Un vote solennel a conclu leurs travaux ce dimanche 19 février. À cette occasion, 75% des votants se sont prononcés favorables à une modification de la loi en faveur de “l’aide active à mourir”. Un vote qui confirme les votes informels des 8 janvier et 5 février. 

Au total, onze questions ont été soumises au vote, dont celle qui concerne la forme que pourrait prendre l’aide active à mourir. Une nette majorité des votants s’est prononcée en faveur d’une autorisation du suicide assisté (72%) et de l’euthanasie (66%). Pour 75% des votants, cette légalisation devrait toutefois se faire “sous conditions”. Plus ahurissant, 67% estiment que l’euthanasie devrait être ouverte aux mineurs (56% pour ce qui est du suicide assisté). Par ailleurs, près de la moitié des votants (45%) considèrent que l’accès au suicide assisté ne devrait pas être conditionné à un pronostic vital engagé. 

“L’issue de la phase de délibération a permis aux citoyens de formuler une réponse à la première partie de la question de la Première ministre. Ces orientations clés désormais actées, les citoyens vont pouvoir développer leurs propositions et harmoniser leur réponse avant de procéder à des votes décisionnels”, a assuré Claire Thoury. Les citoyens ont encore un mois pour affiner leurs propositions. La Convention poursuivra en effet ses travaux et se réunira à nouveau en mars, pendant trois week-ends jusqu’au 19 mars, pour une phase d’harmonisation, à l’occasion de laquelle elle précisera ses propositions et les votera, en vue de la réponse et du document final au gouvernement.

Tags:
BioéthiqueEuthanasieFin de viePolitique
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement