Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 23 avril |
Saint Georges
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Comment Claude La Colombière a développé une amitié avec le Christ

CLAUDE

Judgefloro-(mod. by Aleteia)-CC

Philip Kosloski - publié le 14/02/23

Saint Claude La Colombière, fêté ce 15 février, avait une vie spirituelle très riche, jusqu’à entretenir une amitié profonde avec le Christ.

Saint Claude La Colombière, un jésuite originaire du Dauphiné, était le confesseur de sainte Marguerite-Marie Alacoque, la jeune religieuse qui a été témoin des apparitions du Christ à Paray-le-Monial. C’est ainsi qu’il est devenu l’instrument par lequel le Christ a diffusé dans l’Église le culte de son Cœur transpercé. Il possédait également une vie spirituelle profonde, mettant l’accent sur l’approfondissement de son amitié avec Jésus-Christ. Saint Jean Paul II a souligné cet aspect de la vie du saint dans l’homélie de sa canonisation, le 31 mai 1992 : 

Le Père Claude a forgé sa spiritualité à l’école des Exercices. Nous en avons gardé l’impressionnant journal. Il se consacre d’abord à “méditer beaucoup la vie de Jésus Christ qui est le modèle de la nôtre” (Ibid., n. 33). Contempler le Christ permet de vivre en familiarité avec lui pour lui appartenir totalement : “Je vois qu’il faut absolument que je sois à lui” (Ibid., n. 71).

C’est à travers sa méditation sur la vie de Jésus que saint Claude a été amené à développer une amitié intime avec Jésus. Cela exprime une vérité spirituelle simple mais profonde : on ne peut pas aimer quelqu’un qu’on ne connaît pas. Plus nous apprenons qui est Jésus par la prière et apprenons à son sujet dans la Bible, plus nous pouvons l’aimer. Grâce à cette familiarité, saint Claude a développé son amitié avec Jésus car il désirait, par-dessus-tout, s’unir à Jésus aussi étroitement qu’il le pouvait, a encore rappelé saint Jean Paul II :

Et si Claude ose tendre à cette totale fidélité, c’est en vertu de son sens aigu de la puissance de la grâce qui le transforme. Il accède à la parfaite liberté de celui qui s’en remet sans réserve à la volonté de Dieu. “J’ai un cœur libre”, dit-il (Ibid., n. 12):  épreuves ou sacrifices, il les accepte “en songeant que Dieu n’exige cela de nous que par amitié” (Ibid., n. 38). Tout son goût de l’amitié le conduit à répondre à l’amitié de Dieu, dans un élan d’amour chaque jour renouvelé. Le Père La Colombière s’engage dans l’apostolat avec la conviction qu’il est l’instrument de l’œuvre de Dieu : “Pour faire beaucoup pour Dieu, il faut être tout à lui”.

En réalité, développer une amitié avec Jésus n’est pas aussi difficile que cela puisse sembler. Si nous sommes ouverts à Lui, le prions quotidiennement et désirons en savoir plus sur Lui, nos cœurs seront attirés de plus en plus vers Lui.

Ces saints qui vouent une dévotion particulière au Sacré Coeur de Jésus :

Tags:
AmitiéJésussacre coeurSaints
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement