Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 22 avril |
Saint Epipode
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

 À Jérusalem, la piscine de Siloé bientôt entièrement ouverte au public

Sadzawka Siloe w Jerozolimie będzie otwarta dla zwiedzających

Robert Hoetink | Shutterstock

Le bassin de Siloé, Jérusalem.

Manuella Affejee - publié le 29/01/23

Israël a annoncé la tenue prochaine de nouvelles fouilles autour de la piscine de Siloé, là même où le Christ guérit un "aveugle-né" – miracle relaté par l’évangéliste Jean. À terme, ces excavations devraient rendre le site entièrement accessible aux visiteurs. Mais, comme souvent en Terre sainte, les entreprises archéologiques de ce type peuvent cacher d’autres objectifs.

Situé sur la colline de l’Ophel, siège de l’antique Cité de David, ce site parmi les plus fascinants de Jérusalem nous ramène aux temps bibliques, soit au VIIIe siècle avant Jésus-Christ. Face aux menaces de siège que fait planer alors le tout-puissant empire assyrien, Ézéchias, roi de Juda, décide d’assurer l’approvisionnement de la ville en eau. Celle-ci, puisée à la source du Gihon, est acheminée au sein des murs de la ville à travers une galerie souterraine – le fameux “tunnel d’Ézéchias” – pour être ensuite conservée dans un réservoir spécialement creusé pour l’occasion : Siloé (2 Rois 20, 20). Rénovée quelques siècles plus tard, l’installation a également servi de piscine pour les bains rituels des Juifs venus en pèlerinage au Temple – mikveh.

C’est d’ailleurs ce que confirme le récit d’un des miracles les plus connus de Jésus, rapporté par saint Jean au chapitre 9 de son Évangile (Jn 9 1-41). Alors qu’il passe dans le Temple, le Christ aperçoit un aveugle de naissance. Mêlant sa salive à de la poussière, il applique cette boue sur les yeux de l’infortuné avant de lui donner cet ordre : “Va te laver à la piscine de Siloé”. “L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait”, écrit simplement l’évangéliste. 

Une longue histoire de fouilles

L’intérêt de l’archéologie pour Siloé ne date pas d’hier ; les chercheurs s’y succèdent depuis le XIXe siècle et y ont accumulé de notables découvertes. En 1880, l’on a ainsi mis au jour une ancienne inscription en hébreu commémorant le percement du canal – et confirmant de fait le récit biblique ; dix ans plus tard, ce sont des marches permettant de descendre dans la piscine qui ont été retrouvées. D’autres fouilles ont également été menées dans les années 1960 et 2000. La campagne qui va bientôt avoir lieu promet d’être encore plus importante, puisqu’elle va s’étendre à tout le site et permettra aux visiteurs d’y accéder, dans le cadre d’un parcours archéologique reliant le mur occidental à l’extrême sud de la Cité de David.

Controverse

L’annonce de ces fouilles, faite conjointement par l’Autorité des antiquités d’Israël, l’Autorité israélienne de la nature et des parcs nationaux et la Fondation Cité de David (Elad), a cependant soulevé l’inquiétude. D’aucuns voient en effet dans cette entreprise archéologique une volonté d’étendre encore un peu plus la mainmise d’Israël sur certains quartiers palestiniens de Jérusalem-Est, en l’occurrence celui de Silwan – où se trouvent les vestiges de la piscine de Siloé. L’on pointe en particulier l’implication d’Elad, organisation qui s’est donné pour mission de renforcer la présence juive autour de l’antique Cité de David, zone d’une grande richesse archéologique.

À noter encore qu’une partie de la zone à fouiller se trouve sous une oliveraie appartenant au patriarcat grec-orthodoxe de Jérusalem, louée et cultivée depuis les années 1930 par une famille palestinienne. Ce terrain a été confisqué et interdit d’accès dès le 27 décembre – soit le jour de l’annonce des fouilles – par des membres d’Elad assistés de la police israélienne des frontières. Le coup de force a été vivement dénoncé par l’Église grecque-orthodoxe, qui pointe une action “expansionniste” de groupes juifs radicaux. Une plainte a été déposée au tribunal par la famille spoliée.

Tags:
ArchéologieBibleTerre sainte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement