Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 01 février |
Sainte Brigitte de Kildare
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Tre Fontane, un sanctuaire pour prier pour le Pape et pour la Paix

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Tre Fontane Rome

François Vayne

François Vayne - publié le 20/01/23

L’apparition mariale de Tre Fontane en 1947, bien que non officiellement reconnue par l'Église, a donné naissance à un sanctuaire : "Notre-Dame du troisième millénaire aux Trois Fontaines". Les pèlerins du monde entier sont invités à s'y rendre, lors des jubilés de 2025 et de 2033, afin de prier à la fois pour le Pape et pour la paix.

La Vierge sait manier l’ironie ! Le 12 avril 1947, elle apparaît à trois enfants et à leur père, un certain Bruno Cornacchiola, employé italien d’une compagnie de tramways, qui entretenait une haine farouche de l’Église et du Pape. Et la Vierge Marie lui demande à lui… de prier pour « la conversion des pécheurs, des incrédules et pour l’unité des chrétiens ». Ce père de famille a 33 ans lors de l’apparition. Il avait grandi sans éducation mais son épouse Iolanda, très pieuse, priait pour lui, pratiquant la dévotion au Sacré Cœur de Jésus et de la communion des neuf premiers vendredis du mois. Profondément anticlérical, il avait participé à la guerre d’Espagne dans les rangs communistes d’où il était revenu avec la volonté ferme de tuer le pape Pie XII au moyen d’un poignard acheté à Tolède.

De retour à Rome, il était devenu membre d’une secte religieuse évangélique et adversaire acharné de l’Église catholique. Il luttait fanatiquement contre les dogmes catholiques et se préparait à prêcher contre la virginité de Marie, le dimanche 13 avril, sur la Piazza della Croce Rossa, à Rome. La veille de cette mission, il révisait son texte dans un lieu bucolique planté d’eucalyptus où, enfant, il venait souvent se baigner dans une mare, près d’une église érigée dans les premiers siècles de l’Église, sur le lieu présumé de la décapitation de saint Paul en 67 avant Jésus Christ, dans la périphérie de Rome. 

Ses fils jouaient au ballon et sa fille ramassait des fleurs ce samedi après-midi, à côté d’une grotte creusée dans le tuf, quand l’un d’eux, le plus jeune âgé de 4 ans, Gianfranco tomba à genoux, suivi par Isola, 10 ans, et Carlo, 7 ans. Bruno constata la dilatation de leurs pupilles et la pâleur de leurs visages, avant de voir lui aussi apparaître une « belle dame », brune et de type oriental, habillée de vert — symbole de l’espérance — avec une robe blanche et une ceinture rose, tenant un livre à la main, qui s’avèrera être la Bible. Elle s’assit sur un rebord au fond de la grotte et se mit à parler avec le père de famille pendant plus d’une heure, de 16h à 17h20, tandis que les trois enfants la contemplaient sans entendre ses paroles. Le plus jeune, Gianfranco, pensa qu’elle mâchait de la « gomme américaine », c’est-à-dire du chewing-gum, comme il en témoigna innocemment ensuite devant les autorités. 

« Je suis celle qui est dans la Trinité divine, je suis la Vierge de la Révélation. Tu me persécutes, maintenant ça suffit ! Rentre dans le saint bercail », dit notamment la « belle dame » à Bruno, l’invitant à transmettre son appel à la prière, à la charité et à la conversion, mettant en garde contre l’obscurcissement des consciences et la confusion du bien et du mal. Bruno décrira une croix cassée et une sorte de drapeau noir, symbole de la mort, aux pieds de l’apparition, signifiant les persécutions contre l’Église et les atteintes à la vie humaine dès sa conception, dont il est question dans le message reçu, qu’il rédigera dans un cahier le soir même en rentrant chez lui, sur 28 pages, rapportant aussi des propos à résonance apocalyptique et annonçant l’invincible fécondité de l’Évangile de la Vie à travers des vicissitudes de l’histoire. 

Même si elles évoquent de grandes épreuves dans l’Église et dans le monde, les paroles de la Vierge sont remplies d’espérance : « Aimez-vous. C’est l’amour qui triomphe de tout. Unissez-vous dans l’amour de Dieu, ayez une seule règle : l’Évangile vivant ». Appelant à prier pour les pécheurs, les incroyants et pour l’unité des chrétiens, elle prophétise un saint pape des derniers temps et « la victoire de l’Agneau ». Quelques jours après, Bruno se confessa. Isola fit à la fois sa première communion et sa confirmation, et Gianfranco reçut le baptême, pour la plus grande joie de leur mère. 

Les papes et le sanctuaire de Tre Fontane

Pie XII, le « pasteur angélique », proclama le dogme de l’Assomption le 1er novembre 1950, persuadé que la Vierge de la Révélation, « celle qui est dans la Trinité divine » était venue l’y encourager. Il autorisera ensuite la construction du sanctuaire, en 1956, après enquête sur la base des interrogatoires et des expertises psychologiques, sans reconnaissance formelle de la véracité de l’apparition.

Saint Jean Paul II était très attaché à cette apparition mariale. Il autorise son culte en 1987 et décide en 1997 du nom du sanctuaire : « Notre-Dame du troisième millénaire aux Trois Fontaines. » Il voyait dans le phénomène surnaturel qui s’y était déroulé le 12 avril 1947 la continuité des apparitions de la Vierge à Fatima, 30 ans auparavant, d’autant que le 12 avril 1980 la foule romaine avait vu le soleil danser dans le ciel au-dessus de Tre Fontane, comme cela s’était produit à la Cova da Iria en 1917.  

Un lieu dédié pour prier pour le Pape et pour la paix

Depuis 75 ans, les pèlerins italiens ne cessent d’affluer à la grotte de Tre Fontane et récemment le Vicaire du Pape pour le diocèse de Rome, le cardinal Angelo De Donatis, a nommé recteur du lieu saint un prêtre diocésain,  Don Renato Tarantelli Baccari, en vue de « faire refleurir Tre Fontane afin que beaucoup de personnes puissent y recevoir des grâces spéciales ».

Ici la Vierge est venue protéger le Pape.

« Ici la Vierge est venue protéger le Pape, demandant au voyant d’abandonner son projet d’assassiner Pie XII. Se renseignant progressivement sur l’histoire des apparitions mais aussi découvrant que saint Jean Paul II voulait en faire le sanctuaire marial de Rome, le cardinal De Donatis m’a proposé d’œuvrer à la renaissance pastorale du lieu, de lui donner sa véritable dimension, celle du sanctuaire de la prière continue pour le Pape », déclare-t-il à Aleteia. Il souhaite internationaliser Tre Fontane à l’horizon du jubilé de 2025 et du jubilé de la Rédemption qui suivra, en 2033.

« Le message de Tre Fontane est lié au mystère de l’Assomption de Marie, mystère que nous aussi sommes appelés à vivre à sa suite. Nous sommes conviés à vivre en Dieu, au sein de la Trinité ! La Vierge se présente comme Celle qui est dans la Trinité, ce qui nous fait comprendre le grand destin qui attend chaque baptisé. La Trinité vient habiter en nous pour que nous habitions en elle. En ce sens le sanctuaire marial dont je suis le recteur est un sanctuaire eschatologique », explique encore Don Renato. « La paix étrange que l’on ressent en ce lieu, c’est déjà l’expérience de l’éternité et la promesse de notre paix en Dieu. Là où arrive la Vierge, arrive la paix. Ainsi, en consacrant la Russie et l’Ukraine à la Vierge le 25 mars 2022, le Pape François nous a demandé de nous consacrer à elle nous aussi, chacun personnellement. Si la paix de Dieu nous rejoint intérieurement, alors seulement adviendra la paix du monde entier, car elle se diffusera de cœur à cœur ! » 

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
PaixPèlerinageRomeVierge Marie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement