Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 04 février |
Sainte Véronique
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi prions-nous les saints ?

saints-in-heaven.jpg

© Shutterstock

Jean-Michel Castaing - publié le 19/01/23

Nous prions facilement les saints à cause de leur proximité avec nous et parce qu’ils nous intimident moins que Dieu. Cependant, le Tout-Puissant est bien plus proche de nous que les saints eux-mêmes.

Le chrétien sait en général beaucoup de choses sur Dieu. Il connaît même l’adage : « Mieux vaut s’adresser à Dieu qu’à ses saints » ! Il est conscient que c’est Dieu qui exauce les prières à leurs demandes, qu’Il est miséricordieux et plein de sollicitude pour les hommes. Dans ces conditions, pourquoi s’adresser aux saints pour déposer nos demandes dans la boîte aux lettres céleste ? Pourquoi ne pas aller au plus court en zappant les intermédiaires pour prier directement le Très-Haut ? Parce que, dans cette affaire, « savoir » ne suffit pas. Nous avons beau croire à la bonté de Dieu, nous restons souvent intimidés face à Lui. 

Un arrière-fond de culpabilité résiste en nous — sentiment universel au demeurant. La sainteté de Dieu paralyse bon nombre de croyants. Beaucoup se sentent plus à l’aise avec un bienheureux qui leur ressemble ! C’est un fait universel : les semblables vivent avec les semblables, ce qui génère le phénomène du communautarisme. Sur ce plan, les croyants ne sont pas différents des autres hommes. Nous ne sommes pas tous des carmes qui passent deux heures par jour devant le Saint Sacrement, ou des héros de la foi qui ne s’affolent pas en traversant l’expérience de la nuit spirituelle. Tout le monde n’est pas saint Jean de la Croix !

Les saints, c’est du concret ! 

Prenons l’exemple d’une personne qui traverse une passe difficile sur le plan professionnel. Certes, le livre des psaumes est à sa disposition pour qu’il y puise réconfort et espérance. Alors, pourquoi se tourne-t-il de préférence vers saint Joseph dans ce moment-là ? Parce que le père adoptif de Jésus est le patron des travailleurs et que, de plus, durant la prime enfance du Christ, c’est lui qui amena la Sainte Famille en Égypte pour soustraire Jésus aux tueurs d’Hérode. On imagine sans peine les soucis qu’occasionna cet exode chez le descendant de David. Aussi Joseph est-il particulièrement bien placé pour comprendre les angoisses du chrétien qui l’invoque et remédier aux situations difficiles et périlleuses qu’il traverse. Spontanément, celui qui l’affectionne se tourne vers lui pour demander son assistance. Il n’a aucune peine à s’identifier à ce modèle parfait de serviteur et d’homme-rempart dans les moments les plus difficiles. De plus, Joseph est comme lui. Son humilité profonde ôte toute barrière entre le croyant et lui. Notre croyant se tourne vers lui comme il le ferait avec un « gars du pays » s’il était en terre étrangère. Joseph, c’est du concret, du dur, du solide. Notre saint tient la place de la parole des psaumes, mais une parole appliquée et passée à l’état de personnification.

Redécouvrir l’hospitalité inconditionnelle de Jésus 

Or, les raisons d’en appeler à Joseph sont valables pour les autres saints. Par bien des côtés, ils nous ressemblent. Jésus lui aussi est l’un de nous, mais sa sainteté sans pareille peut paralyser les élans de certains chrétiens. Certes, ils ont tort d’appréhender d’entrer en relation avec le Christ. Cependant, cette appréhension est une réalité spirituelle qui existe. Aussi appartient-il à l’Église de prêcher encore et encore la proximité et l’hospitalité inconditionnelle du Cœur de Jésus et d’inviter tous les croyants à s’approcher de lui avec autant d’assurance et de confiance qu’ils le font avec les saints. 

Jésus n’est pas moins humble et facile d’accès que Joseph ! Pour redécouvrir cette vérité essentielle, il convient de prier l’Esprit Saint de graver en nous, en nos esprits, le vrai visage, doux et hospitalier, du fils de Marie de telle sorte que notre prière aux saints s’achève par une supplication au Saint véritable dont découle la sainteté de nos intercesseurs préférés : Jésus.

Tags:
JésusPrièreSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement