Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 18 juin |
Saint Léonce de Tripoli
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Les rituels, la puissance qui transforme le couple

Article réservé aux membres Aleteia Premium
COUPLE HAPPY

Savs/Unsplash | CC0

Marzena Devoud - publié le 16/01/23

Prendre un café, partir en voyage : simple routine ou rituel ? Pourquoi ces gestes deviennent-ils sacrés dans la vie de couple ? Voici en quelques paroles les réponses de quatre couples.

Quelle est la différence entre la routine et le rituel ? De prime abord, pas facile de les distinguer. Prendre un petit déjeuner en tête à tête chaque samedi, aller aux puces le dimanche, passer le dernier week-end des vacances d’été dans un monastère… Tout cela n’a peut-être rien d’extraordinaire en soi. Pourtant une seule chose différencie la routine du rituel : l’intention que le couple y met. C’est ce qu’affirme le sociologue Jean-Claude Kaufmann, spécialiste du couple et de la vie quotidienne, auteur de La trame conjugale. Selon lui, le rituel est une routine, mais qui est vécue comme porteuse de sens. C’est un “moment de construction”, un moment de vie plus intense qui permet aux couples de transformer la routine en moment de joie. La puissance du rituel vient du fait qu’il “naît de lui-même”, tout naturellement. Un signe alors que le couple s’harmonise sur la vision de sa vie conjugale.

Les gestes qui remplacent les paroles

Dans le rituel, les gestes remplacent des paroles. Bien sûr, il ne s’agit pas de ne pas parler. Mais ce que l’on se dit compte visiblement moins que le fait même d’échanger. C’est là où demeure la puissance du rituel, qui peut renforcer sensiblement le couple. C’est un point de repère qui aide à trouver la profondeur et l’unicité. Il rappelle que le mariage, c’est être un tout. Voici quatre témoignages et quatre rituels inspirants.

“C’est venu tout naturellement”, confient Marc et Anne-Fleur à Aleteia, quarantenaires lyonnais, parents de deux adolescents. Pour le couple, les vacances d’été sont toujours l’occasion de voir la fratrie, les cousins, les amis. “Les randonnées à plusieurs familles et les grandes tablées le soir avec plein d’enfants sont pour nous le synonyme des vacances. Mais intuitivement, dès le début de notre mariage nous avions eu cette idée de se réserver un week-end à deux, dans un monastère, dans un joli coin de la France à découvrir”, poursuit Marc. Une joyeuse perspective de finir l’été à deux dans un lieu beau et ressourçant à la fois. Une façon aussi de recharger les batteries, avant de retrouver le marathon de la rentrée : “C’est un rituel qui porte ses fruits tout au long des mois qui suivent, notamment dans les moments difficiles ou sensibles”, reconnaissent Marc et Anne-Fleur.

Croissants et café le samedi

“Quand j’étais enfant, j’aimais observer nos voisins. Chaque matin, le mari allait acheter des croissants à la boulangerie, tandis que son épouse préparait du café. Puis, ils prenaient le petit-déjeuner ensemble. En été, sur leur balcon. Il y avait quelque chose de fascinant dans cette image, tout simple de bonheur”, raconte Bénédicte, 34 ans, mariée avec Yan et maman d’un petit Léo de 3 ans. C’est justement au moment de sa naissance que le rituel des voisins lui est revenu à l’esprit. “Comme Léo est de santé fragile et qu’il exige beaucoup d’attention, nous nous sommes concentrés sur lui… et un peu perdus de vue, Yan et moi. Un samedi matin, j’ai eu l’idée d’apporter à Yan des croissants et du café au lit, en lui racontant l’histoire de mes voisins. Depuis, nous avons adopté leur rituel ! Yan part à la boulangerie chercher les croissants et moi je prépare le café. Tout se passe dans la préparation même. C’est un moment de vrai plaisir, notre petit bonheur du week-end. Même Léo a fini par l’accepter”, confie Bénédicte.

Un tête-à-tête au retour du travail

Pour Alain et Margot, 58 ans, le retour du travail est toujours un moment sensible. Margot est médecin. Elle a toujours besoin d’un bon moment pour décompresser : prendre une douche, se changer, rester quelques instants seule au calme. Pendant ce temps, Alain, professeur de musique, prépare l’apéritif. Puis, les époux s’assoient ensemble sur le canapé, ils parlent et se racontent leur journée. “Ce rituel est le fruit de conversations et même de grosses disputes, au cours desquelles nous avons réussi à trouver notre manière de nous nous retrouver chaque jour”, confie Margot à Aleteia. “J’ai besoin de proximité avec mon mari, et lui avec moi. Mais pas immédiatement après être rentré du travail. Aujourd’hui, ces retrouvailles après une journée parfois très éprouvante, c’est sacré pour nous. C’est le moment de se raconter sa journée, de se détendre ensemble, comme une transition entre le travail et la vie de famille. Même si nous travaillons beaucoup, nous avons ce petit rendez-vous quotidien immuable. Sans cela, nous avons l’impression de nous perdre”, ajoute-t-elle, en soulignant que cela vaut vraiment la peine d’inventer le rituel qui conviendra à chacun.

Un anniversaire de mariage chaque mois

Y a-t-il meilleur moment pour renouveler la promesse du mariage qu’au moment précis où cela ne va pas trop bien ? Pour François et Caroline, trentenaires parisiens et parents de deux filles en bas-âge, c’était une merveilleuse idée. Pourquoi ne pas célébrer l’anniversaire de leur mariage chaque 9 du mois ? “Je ne sais plus comment l’idée nous est venue. Peut-être, en parlant avec le prêtre qui nous a marié”, se demande François. Chacun prépare une petite surprise à l’autre dans la journée. Le mois dernier, François a pensé à envoyer à sa femme un texto avec une courte prière de gratitude pour leur mariage. Caroline a eu l’idée de faire une story en images des petites joies récentes passées en famille. Mais ce qui est essentiel dans ce rituel, c’est de penser au “troisième dans l’alliance”, racontent-ils. “Lors de notre prière du soir, parfois à distance, parfois avec nos enfants, nous lisons notre promesse de mariage : “Devant Dieu, à nouveau je te reçois et je me donne à toi. Je te renouvelle la promesse de te rester fidèle, dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé et dans la maladie, pour t’aimer tous les jours de ma vie”.

“Un rituel qui transcende et qui donnent une vraie force au quotidien”, concluent à l’unisson François et Caroline.

Lisez cet article
gratuitement
En créant votre compte gratuitement vous pourrez accéder à l'ensemble des articles d’Aleteia, sans aucune limitation, ainsi que rédiger des commentaires.
Lire gratuitement en s'inscrivant
Déjà membre ?

Tags:
CoupleMariage
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement