Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 04 février |
Sainte Véronique
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Spi&Spi, les soirées qui marient le spirituel et les spiritueux !

Presentation_des_vins3

Crédit Marthe Taillée / Aleteia

Marthe Taillée - publié le 14/01/23

Une soirée spi un verre à la main ? C’est possible avec Spi&Spi ! Créées à Paris en 2008 par un frère de l'abbaye d’Ourscamp, ces soirées pour
jeunes professionnels allient le spirituel et les spiritueux. Au programme, topo ou témoignage, dégustation de vins et temps de prière. Reportage à Angers.

« Nous allons commencer par une dégustation à l’aveugle ! » amorce Rémy, le jeune viticulteur de la soirée, devant une vingtaine de jeunes trentenaires. « À vous de trouver la région, le cépage, la variété de raisins et aussi l’année. » Échanges de sourires timides. La table est garnie de bouteilles de vins de différents cépages, de fromages et de charcuterie. Chacun se prête religieusement à la dégustation. S’ensuit un échange sur les cépages de la région de Loire, les appellations, le climat… tout ce que renferment les précieux arômes. Après cela, le viticulteur présente les origines de chaque cépage, répond aux questions, avant de proposer de goûter un autre vin. 

Nous sommes un mardi de semaine, en plein décembre. Bienvenue à la paroisse Saint-Joseph du centre-ville d’Angers, pour une soirée Spi&Spi ! Comme chaque mois, une soirée qui allie la dimension spirituelle et les spiritueux… il fallait y penser ! Objectif ? « S’élever spirituellement tout en découvrant l’univers du vin » clame l’association.

« Le vin, c’est biblique ! »

Un concept original né en 2008 à Ourscamp à la suite d’une retraite, par quatre jeunes pros passionnés par l’univers du vin et le père Castaignos, de la congrégation des Serviteurs de Jésus et de Marie. Et qui répond aux besoins des 25-35 ans : « Ce concept parle vraiment aux trentenaires qui se posent des questions sur leurs choix de vie et questionnent leurs valeurs. Et le vin, c’est biblique ! », explique le père Castaignos.

Organisées dans un premier temps sous forme de week-ends, les rencontres deviennent finalement des soirées mensuelles et l’association est constituée deux ans plus tard, en 2010. Chaque soirée se divise en trois parties : un enseignement spirituel sur des thèmes variés rejoignant les préoccupations des jeunes pros. On parle rapport à l’argent, autorité en entreprise, célibat… ce peut aussi être des témoignages. Il y a aussi une partie formation œnologique/dégustation animée par un vigneron de la région. Et enfin un temps de prière.

Aujourd’hui, les soirées parisiennes regroupent une centaine de jeunes un mercredi par mois à la paroisse Saint Roch. Autre formule proposée à Paris par le label Spi&Spi : quelques dimanches dans l’année, messe tous ensemble suivie d’une dégustation dans un bar à vin. 

Degustation3.jpeg

Plusieurs diocèses se sont emparés du concept des soirées, comme Bordeaux, Rennes et Angers depuis 2021. « Nous souhaitions nous former en œnologie. Nous nous sommes renseignés auprès du groupe de Paris et avons lancé le concept avec l’accord du curé de la paroisse. La première année, les vignerons de la région nous ont présenté leurs domaines », explique Domitille, institutrice, qui co-organise avec une petite équipe les soirées Spi&Spi à Angers un mardi par mois. 

Des thèmes de conférences très divers

Depuis sa création, le groupe angevin a accueilli plusieurs intervenants, comme un représentant des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC), mais aussi le curé de la paroisse Saint-Joseph, le père Régis Bompérin, qui a donné des conférences sur des thèmes tout trouvés : « les ivrognes dans la Bible« , et « la coupe de l’alliance nouvelle » !

Degustation4.jpeg

On y fait des rencontres, mais ça nous permet aussi d’entendre des intervenants de domaines différents qui nous questionnent, de sortir de notre zone de confort…

Ce soir-là à Angers, c’est Richard Chiron qui animait le topo sur le thème de sa mission de formateur infirmier puériculteur, et la manière dont il vit sa foi dans son métier. Une conférence interactive puisque ce père de famille angevin donnait la parole aux jeunes pros, ce qui a été très apprécié par les trentenaires dont certains, intéressés par le thème, découvraient pour la première fois une soirée Spi&Spi, comme Noélie, infirmière. 

Degustation.jpeg

Infirmier lui aussi, Konogan est un habitué. « On y fait des rencontres, mais ça nous permet aussi d’entendre des intervenants de domaines différents qui nous questionnent, de sortir de notre zone de confort… » Écho tout aussi enthousiaste de Marie, enseignante, pour qui les soirées permettent de « mieux s’y connaître en œnologie ».

« Ça me faisait plaisir de venir parler de mon métier », indique d’ailleurs Rémy le vigneron, alors que tout le monde s’apprête à se recueillir devant l’icône pour le temps de prière. Ce paroissien de Saint-Joseph quittera l’Anjou dans quelques mois pour le département du Lot, où il gérera le domaine familial viticole. L’occasion d’y exporter le concept Spi&Spi ?

Tags:
AngersSpiritualitévin
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement