Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 02 février |
Présentation de Jésus au Temple
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Humour : le savoureux passage de la dernière lettre apostolique de François

Article réservé aux membres Aleteia Premium
hero-ap_675519088937-2-e1673519545193.jpg

AP Photo /Osservatore Romano

Cécile Séveirac - publié le 12/01/23

Le pape François a publié le 28 décembre dernier une lettre apostolique qui regorge de précieux enseignements spirituels tirés des écrits de Saint François de Sales. Dont un savoureux passage sur la fausse dévotion.

Qu’est-ce qu’un bon dévot ? Un catholique qui se rend à la messe tous les jours ? Un catholique qui se confesse toutes les semaines ? Ou encore un catholique particulièrement généreux avec plus pauvre que lui ? Rien de tout cela, en réalité, à en croire ce que le pape François rappelle dans sa dernière lettre apostolique Totum amoris est, publiée à l’occasion des 400 ans de la mort de saint François de Sales. 

Passée sous silence en raison du décès et des funérailles de Benoît XVI, elle comprend pourtant quelques perles de sagesse et n’est pas dénuée d’humour. Elle revient ainsi sur ce qu’est la « vraie dévotion », en s’inspirant des enseignements de ce grand docteur de l’Église à la délicieuse finesse d’esprit. 

Ainsi, si l’on est adepte du jeûne, et capable de rester 24 heures sans manger au cours de notre Carême, saint François de Sales nous enseigne que point n’est besoin de sacrifier notre repas, ou même un simple carré de chocolat, si l’on se repaît quotidiennement de calomnies ou de médisances vis-à-vis de notre prochain ! 

« Celui qui est adonné au jeûne se tiendra pour bien dévot pourvu qu’il jeûne, quoi que son cœur soit plein de rancune ; et n’osant point tremper sa langue dans le vin ni même dans l’eau, par sobriété, ne se feindra point de la plonger dedans le sang du prochain par la médisance et calomnie. »

Si l’on bat des records d’oraison, et que l’on est capable de rester à genoux devant le Saint Sacrement deux heures durant sans s’endormir ni se relever, grand bien nous fasse ! Mais cela nous sera totalement inutile, et à Dieu aussi par la même occasion, si, une heure après nos saintes prières, nous répandons notre fiel sur un collègue de travail : 

« Un autre s’estimera dévot parce qu’il dit une grande multitude d’oraisons tous les jours, quoi qu’après cela sa langue se fonde toute en paroles fâcheuses, arrogantes et injurieuses parmi ses domestiques et voisins »

Une description incisive et actuelle

Nous ressentons de la fierté d’avoir donné au pauvre notre fond de portefeuille, ou un chèque mensuel à une association ? La belle affaire, si nous ne parvenons toujours pas à pardonner à nos ennemis, de notre « odieuse » belle-mère à ceux qui nous ont délibérément blessés au cours de notre vie :

« L’autre tire fort volontiers l’aumône de sa bourse pour la donner aux pauvres, mais il ne peut tirer la douceur de son cœur pour pardonner à ses ennemis ; l’autre pardonnera à ses ennemis, mais de tenir raison à ses créanciers, jamais qu’à vive force de justice ». 

Une description de la fausse dévotion particulièrement incisive et très actuelle. François souligne qu’il s’agit de vices de tous temps, qui se constatent encore aujourd’hui. Cet enseignement rappelle que, sans amour véritable et sans charité, les efforts fournis pour s’attirer les bonnes grâces de Dieu n’y feront rien et seront même totalement vains. Une leçon qui avait déjà été donnée par saint Paul dans sa première lettre aux Corinthiens : 

J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien.

J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
DévotionFrançois de SalesJeûnePape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement