Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 29 janvier |
Saint Gildas
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le cardinal George Pell est mort à l’âge de 81 ans

Cardinal George Pell in 2017 appearance at the Vatican

Alberto PIZZOLI | AFP

I.Media - publié le 11/01/23

Âgé de 81 ans, le cardinal australien George Pell est décédé mardi 10 janvier des suites de complications cardiaques.

Le cardinal australien George Pell est décédé le 10 janvier 2023 à la suite de complications cardiaques survenues après une opération à la hanche, a confirmé le média officiel Vatican News. L’ancien préfet du secrétariat pour l’Économie, pilier de la réforme économique de la Curie sous François, avait passé près de deux ans en prison pour des faits d’abus sexuels sur deux mineurs. Une condamnation finalement annulée par la Haute Cour de Justice australienne en 2020.

View this post on Instagram

A post shared by Aleteia (@aleteiafr)

Né en 1941 en Australie, ce rugbyman à la carrure imposante avait longtemps hésité entre ses prédispositions sportives et la vocation sacerdotale avant de rejoindre le séminaire de Melbourne. En 1966, il est ordonné prêtre. Après un passage à Rome et Oxford, on lui confie pendant plusieurs années des charges administratives dans l’éducation catholique dans son pays, ainsi que des missions paroissiales. En 1987, il est nommé évêque auxiliaire de Melbourne, et il devient dès les années 90 consultant ou membre de plusieurs institutions du Saint-Siège. En 1996, Jean Paul II le nomme archevêque de Melbourne. En 2001, c’est à Sydney – primatie d’Australie – qu’il est envoyé par le pontife polonais.

En 2003, il est élevé à la pourpre cardinalice et participe donc aux deux conclaves qui nomment successivement Benoît XVI en 2005 et François en 2013. Ce dernier en fait dès son élection un des membres du C9, le conseil des cardinaux censés l’aider à réformer la Curie. En 2014, il devient le nouveau préfet du secrétariat pour l’Économie du Saint-Siège, le pontife lui confiant la lourde tâche de réformer le volet économique d’une institution entachée par plusieurs scandales financiers. Pendant cette période, il s’oppose notamment au substitut de la Secrétairerie d’État, le cardinal Angelo Becciu. 

Un innocent condamné ?

En 2016, le cardinal Pell est accusé dans la presse australienne d’avoir commis des abus sur des mineurs. Après une intense bataille judiciaire qui l’oblige à quitter ses responsabilités vaticanes, il est condamné en 2018 à la prison pour des faits d’abus sexuels sur deux mineurs en 1996 et 1997. Le 27 février 2019, alors qu’il clame encore son innocence, le haut prélat est transféré dans une prison de Melbourne dans laquelle il va demeurer jusqu’au 7 avril 2020. Mais la Haute Cour de Justice australienne annule la condamnation, estimant qu’il y a « une possibilité importante qu’une personne innocente ait été condamnée ». 

Le cardinal Pell retourne alors à Rome, où il réside la plupart du temps. Il rencontre à plusieurs reprises le pape François. Ce dernier a lui-même qualifié ces accusations de « calomnie » dans un entretien diffusé à la télévision italienne, le qualifiant de « grand homme » à qui « nous devons beaucoup de choses ». Combatif, Mgr Pell publie ses Mémoires de prison dans lesquelles il raconte son expérience carcérale et livre ses considérations sur l’Église. 

Le pape François parle de lui comme d’un « génie »

Depuis le Vatican où il vivait en tant que cardinal à la retraite, il avait plusieurs fois commenté l’actualité. Il s’était réjoui publiquement de la démission soudaine du cardinal Becciu en septembre 2020, et avait salué les réformes de la Curie opérées par François – notamment celles limitant le pouvoir de la Curie où officiait le haut prélat sarde à l’époque où il était en charge de la réforme économique du petit État. Il avait aussi salué le travail de son successeur, le père Juan Antonio Guerrero. Jusqu’à récemment, et à de nombreuses reprises, le pape François a remercié publiquement l’action du cardinal australien. Cet été, dans un entretien à l’agence Reuters, le pontife avait fait son éloge en présentant le cardinal George Pell comme « le génie » qui aurait suggéré l’idée de la création d’un secrétariat pour l’Économie afin de contrôler les flux d’argent et de combattre la corruption. 

L’hommage du pape François

Le pape François a publié un message le 11 janvier 2023 dans lequel il rend hommage et remercie le cardinal Pell pour « son dévouement ». Il reconnaît au prélat décédé la « détermination et sagesse » de celui qui « a jeté les bases » de la réforme économique du Saint-Siège entre 2014 et 2017. Le Pape a tenu à souligner la « persévérance » du cardinal, « même à l’heure de l’épreuve », en référence à l’emprisonnement vécu par le cardinal Pell. Enfin, il a présenté, dans son message, ses condoléances à la famille du cardinal, citant notamment son frère David Pell. Le cardinal Zen, évêque émérite de Hong Kong, a lui aussi rendu hommage au cardinal australien, ainsi que l’archevêque de Westminster cardinal Vincent Nichols, et le cardinal Sarah.

Tags:
décèsGeorge Pell
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement