Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

« Tenez bon dans la foi ! » le beau testament spirituel de Benoît XVI

BENEDICT-063_Was1487824.jpg

Eric Thayer / Getty Images Amérique du Nord / Getty Images via AFP

Le pape Benoît XVI, le 18 avril 2008.

Anna Kurian - Hugues Lefèvre - publié le 01/01/23 - mis à jour le 02/01/23

Le Saint-Siège a publié dans la soirée du 31 décembre le testament spirituel du pape Benoît XVI décédé dans la matinée à l’âge de 95 ans.

Dans ce texte rédigé par le pontife allemand le 29 août 2006, l’ancien archevêque de Munich demande « pardon » à toutes les personnes à qui il aurait pu faire du tort. Rendant grâce pour sa famille et ses amis, l’ancien professeur de théologie exhorte les fidèles catholiques à tenir bon dans la foi face aux hypothèses scientifiques qui prétendent la réduire au silence. 

« Si, à cette heure tardive de ma vie, je jette un regard en arrière sur les décennies que j’ai traversées, je vois tout d’abord combien j’ai de raisons de remercier », écrit celui qui avait alors 79 ans au moment de signer son testament spirituel. Le pape alors régnant – dans la deuxième année de son pontificat – exprime longuement sa gratitude, d’abord à Dieu lui-même, « qui m’a toujours relevé lorsque je commençais à glisser, qui m’a toujours offert la lumière de son visage ».

Joseph Ratzinger exprime sa reconnaissance à ses parents qui lui ont donné la vie « à une époque difficile » et « au prix de grands renoncements ». Il rend hommage à « la foi clairvoyante » de son père qui a été pour lui un « guide » au milieu de ses connaissances scientifiques, et à « la piété chaleureuse et la grande bonté » de sa mère. Il se souvient aussi de sa sœur Maria qui l’a « servi de manière désintéressée et pleine de sollicitude pendant des décennies » et de son frère Georg, décédé en 2020, dont « la clairvoyance » des jugements, la « puissante détermination » et la « sérénité » lui ont « ouvert la voie ». 

Benoît XVI remercie Dieu pour ses « nombreux amis, hommes et femmes », ses collaborateurs, ses enseignants, ses élèves et pour sa « belle patrie » bavaroise, appelant ses compatriotes à ne pas se laisser « détourner de la foi ». Avant d’élargir son appel à tous les catholiques : « Tenez bon dans la foi ! Ne vous laissez pas troubler ! »

Le dialogue entre science et foi

Le pape allemand consacre alors une partie du texte à un thème qui lui fut cher : le dialogue entre science et foi. Alors que la science peut sembler avoir « des vues irréfutables qui s’opposent à la foi catholique », l’ancien préfet de la congrégation pour la Doctrine de la foi met en garde contre ce qui ne sont parfois que des « interprétations philosophiques appartenant seulement en apparence à la science ». Toutefois, il souligne aussi que la foi peut sentir « la limite de la portée de ses affirmations » et « mieux comprendre ce qu’elle est » grâce au dialogue avec les sciences naturelles.

Le théologien explique qu’il a vu « s’effondrer, au fil des générations, des thèses qui semblaient inébranlables », pointant du doigt le libéralisme, l’existentialisme, et le marxisme. Il constate que, « dans l’enchevêtrement des hypothèses, la raison de la foi a émergé et émerge à nouveau ». « Jésus-Christ est vraiment le chemin, la vérité et la vie – et l’Église, dans toutes ses imperfections, est vraiment Son corps », affirme-t-il avec conviction.

« À tous ceux à qui j’ai fait du tort d’une manière ou d’une autre, je demande pardon du fond du cœur », écrit aussi Benoît XVI, demandant des prières « afin que le Seigneur [le] laisse entrer dans les demeures éternelles malgré tous [ses] péchés et [ses] insuffisances ». 

Tags:
FoiPape Benoît XVIsciencesVatican
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement