Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 02 février |
Présentation de Jésus au Temple
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Saints Innocents : cinq manières de se souvenir d’un enfant parti trop tôt

COUPLE TRISTE

© Shutterstock

Cecilia Pigg - Aline Iaschine - publié le 27/12/22

Si vous ou quelqu'un de votre entourage a perdu un bébé, né ou à naître, voici quelques idées qui permettent de faire mémoire de cet enfant.

Trois jours après Noël, l’Église célèbre la fête des Saints Innocents. Qu’est-ce que cela signifie ? Cette journée commémore tous les bébés et les jeunes enfants qui ont été mis à mort par le roi Hérode dans sa tentative de se débarrasser de l’enfant Jésus. Il avait appris, par les mages venus d’Orient, qu’un enfant, le Roi des Juifs, était né. Cela avait engendré la colère d’Hérode qui voulait que rien ne vienne menacer son règne.

Il peut être difficile d’imaginer la terreur et la souffrance des parents des Saints Innocents qui ont vu leur enfant tué par des soldats parce qu’un roi les considérait comme une menace. Cependant, beaucoup d’entre nous ont malheureusement connu la douleur de la perte d’un enfant. Si vous ou l’un de vos proches a perdu un bébé à la suite d’une fausse couche, d’une mort à la naissance ou d’un avortement, la fête des Saints Innocents peut être un jour choisi pour se souvenir de lui.

La perte d’un bébé est quelque chose de difficilement compréhensible. Il est donc important de prendre du temps pour soigner cette souffrance, trouver la consolation dans la prière et prier pour lui. Voici cinq façons pour le commémorer en cette journée particulière. 

1Prier dans des endroits qui leur sont dédiés

Dans le monde, il existe de nombreux cimetières catholiques ayant un endroit dédié aux enfants à naître, disparus trop tôt. En France, il existe notamment des églises et des sanctuaires proposant des démarches de prières pour confier ces enfants et trouver la consolation dans la prière. C’est le cas par exemple de la Sainte-Baume dans le Var, de Notre-Dame de Montligeon dans l’Orne ou encore de Notre-Dame des Victoires à Paris. Pourquoi ne pas prendre le temps de s’asseoir dans le silence d’une église, en vous confiant à l’Amour et à la Miséricorde de Dieu ? Ce Dieu qui prend soin même des oiseaux du ciel et qui connaît le nombre de vos cheveux, connaît votre douleur et votre bébé, et prend soin de vous avec tendresse et compassion. 

2Lire des versets de la Bible

Quel meilleur moyen de prier que de lire certains versets de la Bible en pensant à ces enfants ? « C’est toi qui as créé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. Je reconnais devant toi le prodige, l’être étonnant que je suis : étonnantes sont tes œuvres toute mon âme le sait. […]  J’étais encore inachevé, tu me voyais » (Ps 138, 13-14-16). Vous pouvez aussi vous rappeler que Dieu dit à chacun : « Je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi. […] tu as du prix à mes yeux, tu as de la valeur et je t’aime » (Is 43,1-4). Dans l’épreuve, certains versets bibliques pourront être une grande source de consolation, d’espérance et de joie… dans l’attente de retrouver en jour ces enfants au Ciel auprès du Père. 

3Faire une place à cet enfant

Certains parents, après la perte d’un enfant et la tristesse que cela peut engendrer, peuvent être tentés de repousser ce souvenir douloureux. La fête des Saints Innocents peut être l’occasion de demander au Seigneur de venir consoler profondément son cœur, de venir le guérir et l’apaiser. La Bible invite a cela : « Décharge ton fardeau sur le Seigneur, Il prendra soin de toi » (Ps 55, 23) ou encore « Dieu essuiera toute larme de leurs yeux » (Ap 7,17). Ainsi, cet enfant pourra garder une place spécifique dans les cœurs de sa famille. Il est également possible de lui donner un prénom. Dans la confiance que cet enfant vit dans le Seigneur, sa famille peut s’appuyer sur Lui pour lui demander son intercession : [Nom de l’enfant], prie pour nous. 

4Célébrer sa courte vie de manière joyeuse

« Vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en joie… et votre joie personne ne vous l’enlèvera » (Jn 16,20-22). Pour vous souvenir de la vie de votre enfant et remettre tout dans les mains de Dieu, voici quelques gestes concrets et simples qui pourront vous aider à confier cet enfant à Dieu : acheter un bouquet de fleurs, allumer une bougie, écouter une belle musique, acheter une image pour l’encadrer ou une belle statue. L’objectif est de pouvoir réussir à vous souvenir de lui avec tendresse, pour célébrer sa vie et à rendre grâce. 

5Réaliser que Dieu est toujours proche

Avec le temps, vous vous êtes peut-être rendu compte que Dieu a tiré quelque chose de positif et de significatif de cette douleur. Plus vous réfléchirez à votre expérience et à votre vie depuis votre perte, plus vous découvrirez que la bonté de Dieu est grande et qu’il a toujours été près de vous, même (et surtout) dans les moments les plus sombres de votre vie : « Car les montagnes peuvent s’écarter et les collines chanceler, Mon Amour ne s’écartera pas de toi » (Is, 54,10). 

Tags:
deuilEnfants
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement