Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 03 février |
Saint Blaise de Sébaste
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Noël, fête de la Création réconciliée ?

Creche

© FR LAWRENCE LEW / CC FLICKR

Valdemar de Vaux - publié le 24/12/22

Et si Noël était aussi l’occasion de mettre à l’honneur l’écologie intégrale ? Venu sauver les hommes de leurs péchés, l’Enfant-Jésus vient remettre l’harmonie dans la création divisée. Les textes de la liturgie le suggèrent.

Durant la nuit de Noël, avant même d’entendre le récit évangélique sur la naissance de Jésus, nous disons le psaume 95 : « Joie au ciel ! Exulte la terre ! Les masses de la mer mugissent, la campagne tout entière est en fête. Les arbres des forêts dansent de joie devant la face du Seigneur, car il vient, car il vient pour juger la terre. » La venue d’un Sauveur n’est donc pas seulement occasion de joie pour les hommes, mais pour la création tout entière. 

Saint Paul, dans sa lettre aux Romains, exprime ce besoin pour la création, l’homme en étant l’intendant, d’être sauvée  (Rm 8, 19-22) : 

« En effet, la création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise au pouvoir du néant […]. Pourtant, elle a gardé l’espérance d’être, elle aussi, libérée de l’esclavage de la dégradation, pour connaître la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu. »

En effet, la conséquence du péché originel, au début de la genèse, est triple. D’abord, il brise notre relation à Dieu dont nous n’acceptons plus qu’il soit l’auteur de la vie : il nous cherche, nous nous cachons. Ensuite, il divise les hommes et la fraternité qui devrait les unir : le meurtre d’Abel par Caïn en est le premier et archétypal exemple. Enfin, il casse l’harmonie qui devait régner sur toute la création. En particulier, les hommes au milieu d’elle ne reçoivent plus le monde comme un don de Dieu mais comme l’occasion d’une maîtrise. 

Une création qui attend d’être sauvée

Que la création désormais désordonnée attend d’être sauvée, l’épisode noachique l’exprime parfaitement. Si Noé doit monter dans l’arche avec les représentants des espèces d’animaux et si les eaux recouvrent la terre, c’est bien pour purifier cette création devenue folle. Mais le salut ne viendra, comme pour tout le reste, que du Sauveur qu’Israël attend patiemment. 

Le prophète Isaïe en est le témoin, le désir de la paix et de la justice trouvera sa réponse avec le Messie, qui rétablira l’ordre de la création. Il affirme d’abord que « [son] pouvoir s’étendra, et la paix sera sans fin pour le trône de David et pour son règne qu’il établira, qu’il affermira sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours » (Is 9, 4-6 ; première lecture de la messe de Minuit) avant de prononcer un oracle particulièrement poétique que nous avons lu pendant l’Avent  (Is 11, 6-8) :

« Le loup habitera avec l’agneau, dit le prophète en évoquant les temps messianiques, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. La vache et l’ourse auront même pâture, leurs petits auront même gîte. Le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage. Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra ; sur le trou de la vipère, l’enfant étendra la main. »

Le Sauveur est venu, la création n’est pas encore réconciliée, mais le désir qu’elle le soit est de plus en plus répandu. L’Enfant-Jésus, en cette fête de la Nativité et en attendant son retour victorieux, permet déjà d’admirer la présence de Dieu, des autres hommes, de la nature. Pour que, selon son dessein bienveillant, l’homme soit le gardien de son frère et l’intendant plein de gratitude des biens que Dieu lui a donnés pour le louer de tout son être.

Tags:
ÉcologieNoël
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement