Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 02 février |
Présentation de Jésus au Temple
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : La vie et l’après-vie miraculeuses de Charlene Richard

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Charlene Richard

Diocese of Lafayette | Facebook | Fair Use

Charlene Richard.

La rédaction d'Aleteia - publié le 21/12/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mercredi 21 décembre

1 – La vie et l’après-vie miraculeuses de Charlene Richard
2 – Le Royaume-Uni, une théocratie sécularisée 
3 – Décès de Mgr Gao, évêque clandestin de Kaifeng
4 – Nouvelles attaques de Daniel Ortega contre l’Eglise au Nicaragua
5 – Le prêtre américain qui a été réduit à l’état laïc accuse son évêque d’avoir menti

1La vie et l’après-vie miraculeuses de Charlene Richard

C’est une impressionnante enquête au long cours qu’a menée le New York Times sur Charlene Richard, une jeune fille morte en 1959 à l’âge de 12 ans, aujourd’hui en voie de canonisation. Appartenant à la petite communauté cajun, population francophone de la Louisiane, Charlene Richard était une passionnée de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, et rêvait de devenir sainte comme elle. Dans sa courte jeunesse, cette jeune fille pieuse et joyeuse aurait vécu une apparition d’une mystérieuse « Dame en noir ».

Quelques jours plus tard, elle tombait gravement malade, et mourait subitement, endurant de terribles souffrances. Ses derniers jours, marqués par une piété héroïque, on laissé une forte impression sur la population locale, au point qu’une réputation de sainteté s’est vite répandue dans la région. Mais la reconnaissance par Rome a été une autre affaire, que raconte à merveille le journaliste américain Nathaniel Rich. Il est allé interroger toutes les personnes impliquées dans le processus de reconnaissance de la sainteté de la jeune Charlene, qui pourrait un jour devenir la première sainte francophone des États-Unis.

The New York Times, anglais

2Le Royaume-Uni, une théocratie sécularisée

Une célébration de Noël organisée pour les responsables politiques du Royaume-Uni dans la chapelle du Palais du Westminster a donné lieu à un incident, lorsqu’une femme a brandi un papier portant la mention « VOTE », faisant référence à l’impact sur les agriculteurs britanniques d’un accord de libre-échange avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande. « Les questions sacrées ont dû attendre ; la politique profane a appelé », ironise le correspondant de The Economist, qui assistait à cette messe. Il en tire une réflexion profonde sur le modèle paradoxal du Royaume-Uni, pays désormais dominé par un athéisme de fait, tout en conservant « une constitution religieuse, où l’Église et l’État sont fusionnés, plutôt que séparés », remarque-t-il. « Le roi est le chef de l’Église d’Angleterre ; les catholiques ne peuvent pas monter sur le trône. À la Chambre des Lords, la chambre haute du pays, 26 évêques de l’Église d’Angleterre débattent de tout, de l’aide sociale à la politique de défense. Parfois, le Parlement, rempli de cloîtres, de saints et de vitraux, est autant une cathédrale qu’un lieu de politique », constate–t-il. Mais le pays, lui, se détache de ses références chrétiennes.

En 2021, seuls 46% des Britanniques se revendiquaient chrétiens, contre 72% en 2001. Alors qu’autrefois, le peuple se montrait plus dévot, et ses dirigeants plus sceptiques, le phénomène inverse prévaut aujourd’hui, avec des ministres se présentant presque tous comme de fervents croyants, et un Premier ministre hindou, Rishi Sunak, qui « garde une statue de Lord Ganesh, le Dieu à tête d’éléphant, sur son bureau à Downing Street ». Autre constat paradoxal : Londres, malgré sa réputation libérale, est une ville plus religieuse que le reste du pays. « Un habitant sur quatre assiste chaque mois à un service religieux dans la ville, contre un sur dix en dehors de la capitale », remarque The Economist. Finalement, l’imprégnation religieuse des institutions s’avère constituer un socle de liberté rassurant à la fois pour les croyants et pour les athées. « En Grande-Bretagne, la religion imprègne la constitution et la vie quotidienne de la politique à un point tellement absurde qu’elle n’existe presque plus. Et ainsi, la théocratie en théorie devient une démocratie laïque en pratique », est-il souligné.

The Economist, anglais

3ET AUSSI DANS LA PRESSE INTERNATIONALE…

Décès de Mgr Gao, évêque clandestin de Kaifeng

Selon des sources locales, Mgr Gao est décédé à l’âge de 77 ans dans le Shaanxi. Ordonné secrètement en 2005 comme coadjuteur de l’évêque Liang Xisheng – décédé deux ans plus tard – il n’avait jamais été reconnu par les autorités chinoises. Cependant, le siège « officiel » de cette Eglise dans le Henan est également vacant depuis 2001.

AsiaNews, italien

Nouvelles attaques de Daniel Ortega contre l’Église au Nicaragua

Lors d’une cérémonie devant des policiers, le président nicaraguayen a avoué que, depuis son enfance, bien qu’il ait la foi et ressente de l’admiration et du respect pour Jésus-Christ, il n’a jamais fait confiance aux prêtres et aux évêques, en raison de leur passivité durant la dictature de Somoza.

Religion Digital, espagnol

Le prêtre américain qui a été réduit à l’état laïc accuse son évêque d’avoir menti

Frank Pavone, longtemps une figure controversée du catholicisme américain pour son plaidoyer pro-vie non conventionnel qui a récemment été réduit à l’état laïc par le Vatican, a accusé son évêque d’abus d’autorité et de « mensonges constants », affirmant qu’il n’avait pas l’intention de quitter son ministère .

Crux, anglais

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
États-UnisRoyaume-UniSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement