Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 avril |
Saint Maxime
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

En Indonésie, la peur des attentats à Noël limite l’accès aux messes

Indonesia-Church.jpg

© Shutterstock

Cécile Séveirac - publié le 20/12/22

Le ministre indonésien des Affaires religieuses a interdit mi-décembre l’installation des tentes supplémentaires permettant d’accueillir les nombreux fidèles chrétiens pour la messe de Noël. Une décision justifiée par la nécessité de contrôler la pandémie de Covid-19 mais qui pourrait bien davantage être le fait du risque élevé d’attentats contre la population chrétienne.

Alors que Noël approche, le ministre indonésien des Affaires religieuses, Yaqut Cholil Qoumas, a pris la décision d’interdire les tentes traditionnellement installées pour accueillir temporairement des fidèles supplémentaires lors des messes de Noël. Les églises seront ouvertes mais il sera impossible d’assister aux messes dehors, ce qui est problématique car le nombre de fidèles dépasse très largement la capacité d’accueil des lieux de culte chrétiens. À Noël comme à Pâques, des dizaines de milliers de personnes se pressent aux portes des églises protestantes et catholiques, et toutes ne peuvent y rentrer, d’où les installations temporaires pour permettre à chacun d’assister à la célébration des offices. 

La raison officiellement donnée par le gouvernement pour justifier une telle mesure est de limiter la propagation du Covid-19 dans le pays. Cette décision fait l’objet de vives critiques, notamment de la part des catholiques qui la considèrent “sans fondement”. Aucune mesure liée à la pandémie n’a par exemple été imposée aux milliers de personnes qui ont assisté au mariage du fils du président Jokowi, et ce malgré les foules immenses qui se sont rassemblées pour cette occasion. 

Il est en fait fort probable que la crainte de nouveaux attentats terroristes soit à l’origine de ces mesures restrictives. Les chrétiens d’Indonésie sont en effet la cible régulière d’attentats particulièrement sanglants, notamment lors des grandes fêtes chrétiennes. Ce 7 décembre, un attentat kamikaze près d’un poste de police a augmenté la peur liée aux attaques terroristes et certainement précipité la décision gouvernementale. 

Les chrétiens d’Indonésie, minorité en danger 

Plus grand pays musulman du monde, l’Indonésie compte 274 millions d’habitants et environ 37 millions de chrétiens, soit 10% de la population, souvent visés par des attentats islamistes de masse mais aussi par des exactions d’une rare violence, qui connaissent une intensification depuis 2016. En 2021 par exemple, un kamikaze a frappé la cathédrale de Makassar lors du dimanche des Rameaux, tuant des fidèles.

Tags:
AsieIndonésieNoëlPersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement