Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 01 février |
Sainte Brigitte de Kildare
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Moscou reçoit des excuses du Vatican après les propos du Pape

Pope Francis Putin

© Sergey Guneev / RIA Novosti / Sputnik / AFP

Rencontre au Vatican entre le président russe Vladimir Poutine et le pape François, le 10 juin 2015.

I.Media - Cécile Séveirac - publié le 15/12/22

Le ministère russe des Affaires étrangères a reçu mercredi 14 décembre des excuses du Saint-Siège après les propos du Pape sur les Bouriates et les Tchétchènes fin novembre. Le pape François avait qualifié de cruelles certaines minorités ethniques au cours d’une interview. Ces déclarations avaient suscité crispation et colère du côté russe.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères a confié mercredi 14 décembre avoir reçu par voie diplomatique un message du cardinal secrétaire d’État du Saint-Siège, Pietro Parolin, dans lequel il présente « ses excuses à la partie russe ». 

En cause : les propos du pape François tenus fin novembre dans un entretien au magazine America sur les minorités tchétchènes et bouriates. Le Pape avait en effet déclaré qu’ « en règle générale, les plus cruels [dans l’armée russe], peut-être, sont ceux qui viennent de Russie mais n’adhèrent pas à la tradition russe, comme les Tchétchènes, les Bouriates et ainsi de suite ». 

L’ire du Kremlin

Si les mots du Pape avaient initialement pour objectif de faire la différence entre les troupes de Russie et celles des groupes ethniques cités, l’effet escompté n’a pas fonctionné et a même été contreproductif. Loin de permettre un rapprochement avec Moscou, cette affirmation avait en effet déclenché l’ire du Kremlin, la considérant comme une « perversion de la vérité ». François avait été accusé de vouloir diviser les forces russes. 

Une charge suivie par les condamnations toutes aussi indignées des représentants politiques et religieux des minorités concernées. Ramzan Kadyrov, à la tête de la République tchétchène, avait estimé que le Pape était « victime de la propagande et de l’acharnement des médias étrangers ». L’ambassadeur de Russie près le Saint-Siège, Alexandre Avdeev, avait aussi protesté auprès des services diplomatiques du Vatican. « J’ai exprimé mon indignation après ces insinuations et indiqué que rien ne pouvait ébranler la cohésion et l’unité du peuple multinational russe », avait-t-il déclaré. 

Une friction diplomatique malencontreuse, mais qui a semble-t-il été tempérée par une tentative de rapprochement de la part du Saint-Siège. Le cardinal Parolin aurait ainsi écrit dans son message que  « le Saint-Siège a un profond respect pour tous les peuples de Russie, leur dignité, leur foi et leur culture, ainsi que pour les autres pays et peuples du monde ». 

Le Vatican et les eaux troubles du conflit russo-ukrainien

Le pape François s’est toujours efforcé de maintenir une forme de distance avec le conflit russo-ukrainien. Ses prises de position étaient donc relativement nuancées. Une position impartiale –ne pas prendre parti–, et non pas neutre –condamner la guerre et appeler à la paix–. Le fait de refuser de condamner ouvertement la Russie avait fini par lui attirer les foudres de l’opinion publique internationale. Plusieurs prises de parole ont toutefois rompu cette posture nuancée adoptée par le Pape. Outre l’entretien évoqué précédemment, son interview dans le Corriere della Sera, le 3 mai 2022, avait déjà suscité la colère côté russe, lorsque François avait déclaré que le patriarche Kirill de Moscou « ne peut pas devenir l’enfant de chœur de Poutine ».

Tags:
diplomatiePape FrançoisRussieUkraineVatican
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement