Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 06 février |
Saint Gaston
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : L’Argentine se voue à ses « saints folkloriques » pour aller en finale

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Gauchito-gilShutterstock_1722090643

Shutterstock

Statue de Gauchito Gil, l'un des "saints folkloriques" argentins.

La rédaction d'Aleteia - publié le 13/12/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mardi 13 décembre 2022

1 – L’Argentine se voue à ses « saints folkloriques » pour aller en finale
2 – Le parlement portugais vote encore l’euthanasie
3 – La Russie boude le Vatican
4 – À Noël, le pape plaide la clémence pour les prisonniers
5 – En Irak, le dialogue entre chrétiens et chiites se poursuit

1L’Argentine se voue à ses « saints folkloriques » pour aller en finale

Alors que l’Argentine s’apprête à disputer une demi-finale relevée contre la Croatie ce 13 décembre, le magazine jésuite America s’est penché sur les liens importants qui unissent le ballon rond à la ferveur religieuse dans le pays du pape François. Peu avant la coupe du monde, le président de la fédération argentine s’est rendu dans le sanctuaire de Difunta Correa, dans l’ouest du pays, qui porte le nom d’une femme morte en sauvant son enfant, afin de lui demander la victoire lors du tournoi. 

En Argentine, ce genre de superstition religieuse est très répandue. Avec Difunta Correa, d’autres « saints du peuple », tels Gauchito Gil ou Osvaldo Pugliese, ont été invoqués pour demander la victoire de l’Albiceleste au Qatar. 

Ces « saints folkloriques », aimés et priés par toute une population, ne sont pas ceux de l’Église catholique — qui, au contraire de la piété populaire, est en déclin dans le pays tout en restant clairement majoritaire. Le Saint-Siège n’a d’ailleurs pour l’heure reconnu que trois saints en Argentine, et deux d’entre eux ont été canonisés récemment par le pape François. Mais contrairement à ceux reconnus légitimement par l’Église, les saints « canonisés » par la population, souvent des marginaux se sacrifiant en combattant le pouvoir, les remplacent aisément dans les stades et hors des institutions officielles. Et les joueurs argentins, issus de la population pauvre du pays, auraient donc emmené avec eux ces héros populaires vénérés à l’autre bout du monde.

America, anglais

2Le parlement portugais vote encore l’euthanasie

La saga de la légalisation de l’euthanasie continue à agiter la nation portugaise : le Parlement a voté la légalisation de l’euthanasie pour la cinquième fois en quatre ans. La première fois que le projet de loi a été discuté au Parlement, il a été rejeté, la deuxième fois, il a été approuvé puis rejeté par la Cour constitutionnelle. Les troisième et quatrième fois, sous des gouvernements consécutifs, il a été approuvé, mais le Président y a opposé son veto. Après ce cinquième vote positif – malgré les objections de toutes les corporations professionnelles de santé concernées et du comité national d’éthique –, le projet de loi sera à nouveau soumis au président Marcelo Rebelo de Sousa, dont l’opposition à la mesure est largement connue. Trois possibilités s’ouvrent alors : il peut le signer, le renvoyer à la Cour constitutionnelle ou y opposer son veto. S’il choisit cette dernière option, il devra la ratifier si le Parlement l’approuve une seconde fois, bien que certains experts estiment qu’il pourrait invoquer l’objection de conscience et refuser tout simplement de le faire, mettant ainsi la mesure en veilleuse indéfiniment. L’Association portugaise des juristes catholiques estime que Rebelo de Sousa doit envoyer le projet de loi à la Cour constitutionnelle.

Les partisans de l’euthanasie affirment qu’ils ont éliminé les défauts qui ont amené la Cour à annuler la version précédente du projet de loi, mais le président pourrait soulever des objections sur d’autres aspects qui n’ont pas été examinés la dernière fois. Face aux évolutions possibles, le groupe de travail interreligieux sur la santé, qui rassemble des experts de la santé des principales communautés religieuses du Portugal, a exprimé son inquiétude. Et au Vatican, le cardinal portugais José Tolentino Mendonça, préfet du dicastère pour la Culture et l’éducation, a déploré une « défaite civilisationnelle qui attriste et inquiète non seulement les croyants, mais aussi de nombreux non-croyants ». S’adressant au groupe de médias catholiques portugais Renascença, il a assuré que « choisir l’euthanasie, ou la proposer comme solution pour sa vie, est sans aucun doute une diminution de l’espérance ».

The Tablet, anglais

3ET AUSSI DANS LA PRESSE INTERNATIONALE…

La Russie boude le Vatican

La Russie ne peut pas considérer le Vatican comme un lieu d’éventuelles négociations entre les représentants de Moscou et de Kiev, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova. Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, le Saint-Siège se propose en médiateur

Radiosputnik, russe

À Noël, le pape plaide la clémence pour les prisonniers

Le pape François a envoyé une lettre aux chefs d’État du monde pour leur demander d’accorder le pardon aux prisonniers qu’ils « jugent aptes à bénéficier d’une telle mesure ». Un geste qui s’inscrit notamment dans le sillage de celui de Jean-Paul II en 2000. 

Vatican News, français

En Irak, le dialogue entre chrétiens et chiites se poursuit

Deux ans après le voyage historique du pape François en Irak en mars 2020, une conférence se déroulera entre Bagdad et la ville sainte chiite de Nadjaf et sera l’occasion de rencontres entre les autorités catholiques et chiites. Il y a deux ans, le pape argentin avait été le premier pontife à poser le pied en Irak. Il avait alors rencontré à Nadjaf l’ayatollah ali al Sistani, l’une des plus hautes figures du monde chiite. 

Fides, français

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
ArgentineEuthanasieFootballPortugal
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement